Autrement en Pays Charolais

La r ?actions des ?lus de gauche : ?Qui dit concession dit p ?age ?.

par Webmestre le samedi 4 avril 2009

« Qui dit concession dit péage » a déclaré Alice Besseyrias, lors d’un point presse organisé hier dans les locaux du conseil général.

La vice-présidente du conseil général de Saône-et-Loire, en charge des routes, était accompagnée de plusieurs élus de gauche du département. Ils ont voulu réagir aux propos du sénateur-maire Jean-Patrick Courtois, qui, récemment, a tenu une réunion avec des élus mâconnais sur l’avenir de la RCEA entre l’A6 et l’A 71.

Le maire de Mâcon a notamment défendu le principe de la concession autoroutière, seule manière selon lui d’accélérer les travaux.

« On nous fait croire que la concession fait avancer les travaux, c’est faux. Jean-Patrick Courtois cautionne les péages sous prétexte que cela irait plus vite.

On préférerait que l’État mette en place une deux fois deux voies sur la totalité du parcours » affirme Pierre Martinerie, vice-président du conseil général, en charge de l’économie.

L’élu a aussi mis en avant les sommes consacrés par le département ( 77 millions d’euros ) sur cette route. Des efforts financiers dont bénéficierait la future société concessionnaire.

Les conseillers généraux de gauche ont mis en avant l’importance du trafic local sur la RCEA et sa transformation à terme en autoroute avec péages alourdirait considérablement selon eux les itinéraires secondaires occasionnant un surcroît de trafic, coûteux pour les collectivités locales et plus accidentogènes.

La solution de la concession autoroutière leur paraît nuisible à tous égards.

JSL samedi 4 avril 2009


Voir en ligne : http://www.lejsl.com/actu/setl/20090404.JSA7041.html