Autrement en Pays Charolais

Les assur ?s ne doivent pas ?tre p ?nalis ?s !

par Webmestre le vendredi 1er juin 2007

Le dérapage des comptes de l’Assurance Maladie estimé à 2 milliards d’euros est la conséquence de deux facteurs : un système de soins mal organisé et le non respect par les médecins de leurs engagements en matière d’économies.

Depuis la convention de 2005, la direction de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) et le gouvernement ont largement privilégié les rémunérations des professionnels, au détriment d’une action de fond pour mieux structurer le système des soins.

Les assurés sont déjà largement mis à contribution. Avant l’intervention des organismes complémentaires, il reste à leur charge 7 € sur la consultation d’un généraliste et 9 € pour un spécialiste. De plus, ils doivent faire face à l’explosion des dépassements d’honoraires.

Devant cette situation, on ne peut accepter des mesures qui pénaliseraient les assurés et rendraient l’accès aux soins des plus démunis encore plus difficile.