Autrement en Pays Charolais

Communiqu ? de Jean-Michel Baylet

par Webmestre le jeudi 8 février 2007

Nicolas Sarkozy a de grands talents de vendeur, mais ne renseigne pas toujours le chaland sur la nature de la marchandise. Or, en matière de programme présidentiel, il faut être clair.

Nicolas Sarkozy dit aux salariés qu’il veut supprimer tout autre contrat que le CDI, mais dit aux patrons que le salut de l’économie française passe par une plus grande flexibilité de l’emploi.

Lequel des Nicolas Sarkozy faut-il croire ?

Nicolas peut-il confirmer à tous les salariés que les garanties qui sont celles du CDI, notamment en matière de protection contre les licenciements, seront généralisées ?

ou Sarkozy peut-il annoncer à tous les patrons qu’ils pourront désormais embaucher au premier besoin avec l’assurance de pouvoir débaucher à la première alerte ?

Candidat des patrons, Nicolas Sarkozy, ou candidat des salariés ?

Les françaises et les français ne seront pas longtemps dupes des artifices et des acrobaties. Et savent bien que pour la sécurité de leur emploi, il serait dangereux de faire confiance au candidat de la droite.

Jean-Michel BAYLET

Président du Parti Radical de Gauche