Autrement en Pays Charolais

La journ ?e de comm ?moration de l’abolition de l’esclavage

la journ ?e de comm ?moration de l’abolition de l’esclavage sera c ?l ?br ?e pour la premi ?re fois mercredi prochain.

par Webmestre le lundi 8 mai 2006

"Je ne comprends pas les polémiques sur les tragédies humaines", déclare l’initiatrice de la loi sur l’esclavage.

(JPG)

"Je ne comprends pas les polémiques sur les tragédies humaines. Mon combat n’est pas pour dire que les Blancs étaient méchants et les Noirs étaient bons", déclare la députée PRG de Guyane Christiane Taubira dans un entretien au Journal du Dimanche, alors que la journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage sera célébrée pour la première fois mercredi prochain. La date du 10 mai a été choisie par Jacques Chirac le 30 janvier dernier. Elle correspond à l’anniversaire de l’adoption définitive par le Parlement de la loi Taubira du 10 mai 2001 reconnaissant la traite et l’esclavage comme un crime contre l’humanité. "Ces pratiques sont insupportables, quelle que soit l’époque et quelles que soient les personnes qui s’y sont adonnées. Dans tous mes écrits, je parle de la traite arabe, des intermédiaires africains", explique-t-elle. "Je me suis fait insulter par des Africains qui m’accusaient d’écrire une contre-histoire. Aujourd’hui, c’est apaisé. Je ne peux pas absoudre ceux qui ont contribué à l’esclavage tout en étant africains car ce serait condamner à nouveau ceux qui en ont été les victimes", ajoute la députée. (AP)


Voir en ligne : NOUVELOBS.COM | 07.05.06 | 10:46