Autrement en Pays Charolais

Dans l’int ?r ?t g ?n ?ral, la majorit ? doit annoncer le retrait du CPE

par Webmestre le vendredi 7 avril 2006

Le parti radical de gauche, parti de la République, est par principe soucieux du respect de la loi, qui est l’ouvre de la majorité parlementaire désignée par les citoyens.

Dans le cas particulier du CPE, le texte en prévoyant la création a été adopté dans le cadre de la procédure simplifiée prévue à l’article 49-3 de la Constitution, qui n’a pas permis l’approfondissement du débat, dont les évènements ultérieurs ont établi qu’il était nécessaire.

La majorité parlementaire doit pouvoir admettre l’erreur de procédure, ayant conduit à l’erreur de fond, c’est-à-dire à l’adoption d’une disposition à l évidence rejetée par une large majorité de françaises et de français.

A ce jour, le parcours scolaire normal de nombreux lycéens est gravement perturbé. Beaucoup d’universités sont paralysées. Des semaines d enseignements ont été perdues. Elles pourront être rattrapées si la crise sociale ouverte par la création du CPE est refermée.

La continuité et la qualité de la formation des lycéens et des étudiants, dont dépend leur avenir, sont des objectifs qui ont priorité sur toute autre considération.

L’intérêt général commande que le retrait du CPE soit annoncé sans délai par les responsables de la majorité parlementaire.

Bernard Castagnède

Porte-parole du Parti Radical de Gauche