· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Accès direct
?lections. Florian Ma ?ly a annonc ? jeudi sa candidature pour le canton clayettois.

Article mis en ligne le 15 janvier 2011 par Webmestre  

Jeune, ambitieux et candidat

(JPG)

Florian Maïly, accompagné de Christian Bonnot, élu du canton de Charolles. Photo C. R.

Florian Maïly, 20 ans, est pour l’instant le plus jeune candidat de Bourgogne aux cantonales, sous l’étiquette du Parti socialiste.

Costard cravate, allure impeccable et large sourire. Du haut de ses 20 ans, jeudi soir, à La Clayette, Florian Maïly n’a pas trahi une once d’intimidation devant son assistance. Il s’est porté candidat aux élections cantonales de mars prochain sur le canton.

Pour lui et ses soutiens, aucun doute, la jeunesse est un atout. « J’ai 20 ans, j’ai un regard jeune et neuf et je suis déterminé », lance-t-il. « Le canton de La Clayette et le Brionnais ont besoin de sang neuf, il faut qu’il montre l’exemple à d’autres jeunes », complète Christian Bonnot, son « mentor » local en politique, conseiller général de Charolles.

Originaire de Saint-Julien-de-Civry, Florian Maïly a déjà quelques « antécédents » dans la vie politique. Après avoir milité en 2010 pour François Patriat pendant les élections régionales, Florian Maïly s’est senti l’âme d’un décideur, et l’occasion s’est présentée. « Il y a l’étape où on regarde, et l’étape où on prend parti. Je veux passer à l’action », confie-t-il.

Vendeur de profession, il jette son dévolu sur le canton de La Clayette, par attachement pour une région qui l’a vu grandir. « La disparition de Potain a été un déclic. Ça m’a mis en pétard d’autant que ça fait partie de mon patrimoine familial », indique-t-il. Emploi, culture, tourisme, personnes âgées... Le programme politique reste à fignoler mais les grandes idées sont là pour ce jeune militant du parti socialiste qui a passé au crible les leviers d’action du conseil général.

Quand on se veut représentatif d’une certaine jeunesse, mieux vaut mener campagne avec modernité. Florian Maïly veut surfer sur la vague des nouveaux moyens de communication. Au-delà des meetings, des tracts et du porte-à-porte, le jeune candidat mise sur les blogs, le réseau Facebook ou encore les chaînes de sms sur téléphone portable... De multiples supports pour une candidature qui passera difficilement inaperçue.

Charlotte Rebet

Publié le 15/01/2011


Sur le WEB : http://www.lejsl.com/
Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 634665 visites dont 340 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 476 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte