· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 21 janvier 2007 par Webmestre
Accès direct
V ?u sur le maintien de l’aide apport ?e par le Minist ?re de l’Education Nationale relative au d ?tachement d’enseignants aupr ?s des Associations compl ?mentaires de l’ Ecole Publique !

Article mis en ligne le 23 décembre 2008 par Webmestre  

Le 7 octobre dernier, le Ministre de l’Education nationale décidait unilatéralement et sans concertation préalable, de supprimer 25 % du financement des associations complémentaires de l’ Ecole Publique au titre de l’exercice civil 2008. Le même jour, il annonçait ne pas reconduire, dès le 1er septembre 2009, l’aide qu’il apportait aux centaines d’emplois d’enseignants détachés, répartis sur tous les territoires, pourtant indispensables à la conduite des activités de terrain des associations concernées, ce qui représentera une réduction globale de près de 70 % des financements ! Depuis 3 ans, ces deux aides financières sont accordées sur projets et font l’objet d’une évaluation annuelle, conformément aux prescriptions de la LOLF. Il ne s’agit plus, et depuis longtemps, de financer des postes ou des appareils mais bien des activités éducatives complémentaires de l’enseignement public.

Que ce soient les CEMEA, les Eclaireuses et Eclaireurs de France, la FOEVEN , la JPA, les Francas, la Ligue de l’enseignement, l’OCCE ou les PEP : ces Associations Educatives Complémentaires de l’Enseignement Public, agréées par le Ministère de l’Education nationale, œuvrent, sur tous les territoires, au plus près des citoyens, aux côtés des enseignants, des parents, des élus, dans le champ scolaire et périscolaire, dans la logique du développement et du rayonnement de l’Ecole publique En Saône et Loire, 10 postes subventionnés par le Ministère sont concernés par ces mesures, qui mettront en péril ces associations elles-mêmes. Dans l’impossibilité de compenser sur leurs fonds propres les moyens affectés préalablement par le Ministère, elles seront ainsi condamnées à licencier du personnel. Pour nos territoires, cela équivaut à la fin d’initiatives porteuses de cohésion économique, sociale et culturelle et qui irriguent l’ensemble de notre Département.

C’est ainsi qu’en Saône et Loire, par exemple :

-  près de 1500 jeunes en situation de handicap intellectuel et physique ne seront plus suivis dans les mêmes conditions ;
-  au moins 500 adultes se verront privés de cours ou de conférences délivrés dans le cadre de l’université pour tous ;

-  près de 5000 sportifs bénévoles ne seront plus encadrés, accompagnés, formés ;

-  des milliers d’enfants se verront privés d’une offre sportive de qualité dans les établissements du premier degré, privés de classes de découvertes, de vacances collectives ou d’ offre de diffusion culturelle jeune public.

-  la gestion d’une vingtaine d’établissements d’éducation spécialisée et sanitaires et sociaux sera mise en péril ;

-  des dizaines de jeunes ne bénéficieront plus d’échanges européens, dans le cadre scolaire comme dans le cadre de l’apprentissage ...

-  une dizaine de communes ne bénéficiera plus du réseau de cinéma itinérant offrant des séances accessibles à tous , en milieu rural principalement.

Sur le plan économique, l’arrêt de ces activités aura des conséquences pour les fournisseurs de biens et de services de ces associations tels que les autocaristes et le commerce de proximité

Le Président de l’Assemblée des Départements de France, a écrit au Ministre à ce sujet. Dans un courrier en date du 18 novembre, il exprime qu’il serait regrettable , à travers la dénonciation de la mise à disposition d’agents, de priver ces associations de ressources et de personnels, alors qu’elles sont actives sur nos territoires. Il ajoute sa crainte de voir celles-ci en appeler aux collectivités locales et territoriales.

Ainsi, l’Assemblée Départementale, réunie le 18 décembre 2008, exprime le vœu que le Ministère de l’Education Nationale revienne sur sa décision de ne pas reconduire, dès le 1er septembre 2009, l’aide qu’il apportait aux centaines d’emplois d’enseignants détachés, afin de créer les conditions pérennes de financement de leurs initiatives indispensable à la promotion des valeurs de l’école publique et de l’éducation permanente.

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 711006 visites dont 326 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 364 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte