· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Accès direct
Un ? best off ? sans v ?ritable contenu concret !

Article mis en ligne le 23 juin 2009 par Webmestre  

Intervention de Nicolas Sarkozy devant le Congrès :

Un « best off » sans véritable contenu concret

Dans un discours aux accents volontariste, le président de la République s’est attaché à donner une vision de la France de demain, mais il a peu parlé de la France d’aujourd’hui. Les salariés frappés par la crise qui attendent du concret pour améliorer leur situation resteront sur leur faim.

Ce discours de politique générale comporte peu d’annonces nouvelles si ce n’est le lancement d’un emprunt national.

A ce titre, comme sur d’autres sujets, la CFDT souligne un certain nombre de contradictions dans le discours présidentiel :

-   Déclarer ne pas vouloir augmenter les impôts tout en lançant un emprunt que devront rembourser les générations futures ;

-   Poser la question des niches sociales sans renoncer à la plus injuste d’entre elles, le bouclier fiscal, qui exonère les plus hauts revenus du financement de la protection sociale ;

-   Vouloir aller plus loin dans la maîtrise des dépenses de santé, alors que le Parlement s’apprête à voter demain la loi Hôpital Patients Santé Territoires qui passe à côté de cet objectif ;

-   Dénoncer le « rationnement aveugle » des dépenses publiques et persister, dans le même temps, dans le non remplacement sans discernement d’un fonctionnaire sur deux.

La CFDT ne peut qu’approuver l’annonce concernant les licenciés économiques qui doivent pouvoir conserver leur salaire pendant un an en recevant une formation.

C’est pour répondre à cette exigence que nous avons demandé et obtenu la création du fonds d’investissement social (FISO). Celui-ci devra être alimenté en conséquence pour faire face à la situation.

Enfin concernant les retraites, la CFDT regrette ce qui ressemble fort à une anticipation du calendrier initialement prévu avec une réforme globale en 2010.

La CFDT rappelle au gouvernement qu’il s’est engagé dans l’agenda social 2009 à traiter la question de la pénibilité, et que celle-ci ne saurait être remise à plus tard.

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 633479 visites dont 368 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 469 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte