· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Accès direct
Transport public de voyageurs : La Gauche propose une alternative

Article mis en ligne le 18 novembre 2007 par Webmestre  

La politique d’aménagement de notre commune s’élabore sans aucune réflexion structurante. Aujourd’hui de nombreuses villes sont soucieuses d’économie d’énergie. A Paray nous pratiquons à l’inverse l’étalement urbain. Ainsi la politique municipale dans son agencement occupe ses sols beaucoup plus rapidement que la croissance proportionnelle de sa population. De fait, les surfaces au sol occupées ont augmenté malgré une population en déclin. Notre environnement construit (l’urbain) se développe en fonction de la voiture, ceux qui en sont dépourvus sont perdants.

Notre responsabilité est de prévenir les conséquences néfastes de constructions en dehors des centres villes, sans projet urbain, gaspillant de l’énergie, et faisant exploser les coûts de transport. Les villes s’étalent parce qu’elles n’ont pas de projet me soufflait dernièrement un ami architecte. Il y aurait tant à gagner à organiser de véritables concours d’architecture pour un véritable projet urbain qui corrigerait dans un premier temps les lacunes dûs à l’étalement urbain et en évitant dans un second choix de reproduire celui-ci.

Ce constat nous amène aujourdh’ui de proposer un transport collectif aux parodiens et parodiennes ne disposant pas de véhicule pour se rendre sur les lieux d’achalandages. Il va nous être présenté lundi (12/11/07) soir en conseil municipal la mise en oeuvre de ce transport. Pour couvrir l’ensemble de la commune on va nous proposer des abris bus à des endroits stratégiques de notre commune afin de faciliter l’accès aux commerces et aux services pour les habitants les plus éloignés et éventuellement limiter l’usage de la voiture.

Je conseillerai lors de cette rencontre et pour éviter des dépenses inutiles dans la réalisation des arrêts et d’un remplissage assuré du bus, d’imaginer le transport à la demande. Pour mener à bien ce projet la commune devra obtenir du Conseil général la délégation de service public. Elle consultera les transporteurs, s’engagera pour une année d’expérimentation, puis lancera un appel d’offres pour trois années supplémentaires. Une convention triennale sera signée avec le Conseil Général et le transporteur choisi. Le véhicule devra être de huit places qui tournera du lundi au samedi. L’usager préviendra la veille et/ou le jour même et le transporteur se rendra à l’adresse indiqué. Le véhicule devra être accessible aux personnes à mobilité réduite. Il faudra définir un coût modeste par trajet et par personne. Le transporteur facturera à la commune la différence entre le coût réel et le prix payé par l’usager. Le surcoût sera partagé entre la commune et le Conseil Général. Le transporteur devra être propriétaire du véhicule.

Chewki MAHREZ

Le forum  Répondre à cet article

Transport public de voyageurs : La Gauche propose une alternative par SIBUT (comme au football) le 8 décembre 2007
Ce site à reçu 696709 visites dont 375 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 375 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte