· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 15 janvier 2007 par Webmestre
Publié le 16 décembre 2006 par Webmestre
Accès direct
S ?gol ?ne Royal retrouve des couleurs ? Roubaix apr ?s une semaine difficile.

Article mis en ligne le 20 janvier 2007 par Webmestre  

A Roubaix, la candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal a revendiqué vendredi le droit à la "rupture" en matière de politique du logement, s’engageant à mettre en place la "sécurité-logement tout au long de la vie" si elle accède à l’Elysée en mai. Lors d’un "débat participatif", elle a dressé la liste des priorités de son futur éventuel quinquennat sur un thème qui s’est imposé dans la campagne après l’opération médiatique des "Enfants de Don Quichotte".

120 000 LOGEMENTS SOCIAUX PAR AN

Elle a notamment proposé de diviser par deux le prix à la vente des terrains et btiments appartenant à l’Etat pour les communes qui veulent y installer des logements sociaux."Il est quand même très choquant que ce soit le gouvernement lui-même qui spécule sur les terrains dont il ne fait rien, dont il est propriétaire au nom des Français et qui remette ces terrains sur le marché au prix de la spéculation immobilière. Il faudra que cela cesse.

"Dans ce domaine-là, il y aura aussi la rupture", a-t-elle déclaré dans son discours de clôture d’une réunion de plus de deux heures."La crise actuelle n’est pas le fruit du hasard. Elle est la conséquence des politiques de droite qui ont été menées depuis cinq ans", a estimé la présidente de Poitou-Charentes."L’objectif que nous devons nous fixer, c’est la réalisation de la sécurité-logement toute au long de la vie (...) Je vous le dis l’Etat et la puissance publique reprendront tous leurs droits dans ce domaine pour imposer un certain nombre de décisions", a-t-elle affirmé face à 1 500 personnes réunies dans la salle Jean Watremez.

Si elle est élue, l’engagement de construire 120 000 logements sociaux par an "sera tenu" et l’Etat se substituera aux communes qui ne remplissent pas leur "devoir de solidarité" en refusant de construire 20% de logements sociaux - deux objectifs qui figurent dans le projet présidentiel du PS pour 2007. Elle a également défendu le "bouclier logement", l’une des mesures phares proposées par le PS, "un objectif très ambitieux", pour veiller que les familles ne ne dépensent "pas plus de 25% de son revenu pour se loger".

"NE PAS DIRE QUE JE NE TIENDRAI PAS"

Comme elle l’avait déjà annoncé lors de ses voeux, elle a annoncé son intention de confier aux régions la construction de logements pour les étudiants et les jeunes travailleurs, de créer un "service public de la caution" et de "transférer aux collectivités locales (...) le droit de réquisitions-préemptions au bout de deux années de vacance".

De même, "l’Etat se substituera aux impayés provisoires de loyer lorsqu’ils correspondent à un accident de l’emploi", a-t-elle assuré. Pour toute ces politiques, votre mobilisation sera nécessaire."C’est dans ces conditions aussi que cette fameuse loi du droit au logement opposable sera crédible car comment croire une loi qui établit qui proclame le droit au logement alors qu’il y a une telle pénurie de construction de logements sociaux depuis cinq ans", s’est-elle interrogée.

"La politique n’a pas le droit de faire voter des lois dont on sait par avance qu’elles sont inapplicables (...) Cette politique là c’est un mensonge", a-t-elle insisté au terme d’un discours d’une vingtaine de minutes pendant laquelle elle n’a cité aucun homme politique de droite, Nicolas Sarkozy compris."Moi je ne peux pas dire des choses que je ne tiendrai pas", a-t-elle poursuivi, défendant à nouveau sa méthode de campagne, décentralisée et participative, décriée de plus en plus ouvertement par certains "éléphants" du PS."C’est parce que vous aurez pris la parole dans ce débat que cette parole lorsque je l’inscrirai dans mon projet présidentiel elle m’obligera et avec moi tous les élus sur le terrain qui seront en position de mettre en pratique cette politique de la gauche", a-t-elle insisté.

http://www.lemonde.fr/web/imprimer_element/0,40-0@2-823448,50-857573,0.html

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 677641 visites dont 44 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 363 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte