· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 15 janvier 2007 par Webmestre
Publié le 16 décembre 2006 par Webmestre
Accès direct
S ?gol ?ne Royal : ma "premi ?re loi" sera "contre les violences faites aux femmes"

Article mis en ligne le 25 novembre 2006 par Webmestre  

Ségolène Royal, candidate PS à la présidentielle, a annoncé vendredi à Bondy (Seine-Saint-Denis) que la "première loi" qu’elle fera voter, si elle est élue en 2007, sera "une loi contre les violences faites aux femmes".

"La première loi que je ferai déposer sur le bureau de l’Assemblée nationale si je suis élue sera une loi contre les violences faites au femmes", a-t-elle déclaré à l’occasion d’une visite dans la maison d’accueil de l’association SOS-femmes.

espagnole. "La France devra faire ce que l’Espagne a réussi à faire", a-t-elle dit, à la veille de la Journée internationale de l’Onu pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

"Je veux que la loi du silence soit levée, que l’Etat reconnaisse cette criminalité comme une criminalité à part entière. Les violences faites aux femmes doivent devenir une affaire d’Etat", a insisté Mme Royal, devant des responsables de lieux d’accueil, d’écoute et d’hébergement de femmes menacées par des maris ou compagnons violents. Pour la candidate PS, "les violences familiales sont incompatibles avec un bon fonctionnement de la République". C’est une question d’ordre juste". Elle a ensuite expliqué que cette loi devra "protéger les femmes, mettre en cohérence la loi civile et la loi pénale, remettre des moyens pour des accueils spécifiques dans les commissariats, les hôpitaux".

"Il faudra faire comme l’a fait la loi espagnole, qu’un homme condamné se voit privé d’un certain nombre de droits, et qu’il soit aidé", a-t-elle dit. "Cette loi comportera aussi un volet d’éducation contre le sexisme" car, explique-t-elle, "il faut éduquer dès le plus jeune âge au respect mutuel". Lorsque des mères sont battues, "la famille devient un champ de bataille et tout le reste est déstructuré, avec des enfants victimes en échec scolaire, des parents dévalorisés qui n’assument plus leurs fonctions", selon elle.

S’attaquer aux violences conjugales, "c’est s’attaquer à ce qui fait la racine des violences dans tous les lieux de la société, selon Mme Royal qui s’est exprimée devant la presse après avoir écouté les demandes des associations.

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 655987 visites dont 187 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 338 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte