· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 15 janvier 2007 par Webmestre
Publié le 16 décembre 2006 par Webmestre
Accès direct
S ?gol ?ne Royal le 7 mars ? Dijon

Article mis en ligne le 11 mars 2007 par Webmestre  

Quelques photos en plus fournies par Nicole Eschmann :

(JPG)

Les Charolais étaient au rendez-vous : 3 bus du charolais....

Il y avait foule...

(JPG)

« Mon équipe de campagne

(JPG)

c’est vous... »

(JPG)

Ségolène :

« Dans la longue marche des femmes, riche de silences, d’injustices, de solitude, de violence, mais aussi de combats et d’aspirations à l’égalité »

« Je ne vous demande pas de voter pour moi parce que je suis une femme. Mais je suis une femme. Et avec moi, le vrai changement politique, il est là. La politique ne sera plus jamais comme avant. »

Olympe de Gouges,ira au Panthéon, « monument si peu accueillant aux femmes qu’il porte à son fronton : aux grands hommes, la patrie reconnaissante ».

« Ne laissons pas le doute s’insinuer dans nos têtes sur nos capacités, notre légitimité, nos compétences, notre carrure, notre stature. »

« En appelle à la sororité, derrière la liberté, l’égalité, la fraternité »

« Je suis une femme, je suis une mère et je peux l’assumer dans ma relation au pouvoir. »

******************************************************************

PRÈS DE 11000 PERSONNES AU ZÉNITH DE DIJON POUR LA CANDIDATE PS Ségolène Royal veut « changer le quotidien des femmes »

(JPG)

Journée de la femme oblige, plusieurs candidates bourguignonnes aux élections législatives entouraient Ségolène Royal. Mais pas seulement. Yvette Roudy, notamment, était présente (photo Philippe Maupetit)

La candidate socialiste a fait meeting comble hier au Zénith de Dijon sur les terres de son codirecteur de campagne, François Rebsamen.

Pari réussi hier pour François Rebsamen. Le maire de Dijon, par ailleurs numéro 2 du Parti socialiste, savait qu’il devait remplir le Zénith de sa ville pour accueillir dignement Ségolène Royal dont il est l’un des directeurs de campagne. Non seulement la salle était pleine à craquer, ayant atteint sa jauge de 7 500 personnes dès 17 h 15, mais trois à quatre mille personnes n’ont pu y rentrer et ont dû se contenter de suivre le meeting de la candidate à l’élection présidentielle via un écran géant installé sur le parking du Zénith. Ce sont ainsi autour de onze mille personnes qui ont assisté au triomphe dijonnais de Ségolène Royal.

Et même si la candidate n’a pas enflammé la salle, même si elle a lu son discours de la voix un peu trop monocorde à laquelle elle nous a habitués, même si elle n’a décidément rien d’un tribun (on dit « tribune » au féminin ?), il faut bien le dire et le reconnaître : jamais on n’avait vu une telle affluence en Côte-d’Or pour une réunion politique. Dont acte.

Et sur le fond ? A la veille de la Journée internationale de la femme, la candidate PS avait un thème de meeting tout trouvé. Elle qui doit ajouter au combat pour imposer ses idées politiques un autre combat contre les préjugés sexistes et la misogynie de la classe politique et du corps électoral, a choisi Dijon pour s’adresser aux femmes et présenter les dix mesures qu’elle propose pour « changer leur quotidien ».

Avant son intervention, plusieurs témoignages sont venus « chauffer » la salle autour des sujets suivants : travail et emploi, contraception, équilibre entre vie professionnelle et vie familiale ou encore violence.

Après cet exercice imposé, qui a été néanmoins l’occasion de mettre l’accent, notamment en chiffres, sur les inégalités hommes-femmes qui plombent la vie économique, sociale, politique du pays, plusieurs dirigeantes politiques internationales sont intervenues sur le plateau du Zénith pour soutenir Ségolène Royal.

Présidente du Parti socialiste européen femmes (PSE), Zita Gurmai a plaidé pour « une Europe plus sociale ». Ministre marocaine, Nouzha Chekrouni, a rêvé « une France dirigée au féminin ». Présidente de Négar, Shoukria Haidar a évoqué le dur combat des femmes afghanes face au fondamentalisme religieux et l’aide que lui a apportée, en son temps Ségolène Royal. Michelle Bachelet, présidente de la République du Chili, a souligné, dans un message enregistré, « la contribution de la candidate socialiste à la cause des femmes dans le monde ».

Quant à l’ancienne ministre PS aux droits des femmes Yvette Roudy, elle a mis tous ses espoirs d’avancée du combat des femmes dans l’accession de sa camarade de parti à la présidence de la République. Mais, parmi toutes ces prises de parole, c’est encore celle d’Estella Carlotto qui a provoqué l’un des rares vrais moments d’émotion de la soirée.

Présidente des femmes qu’on a appelées en Argentine « les folles de la place de mai » parce qu’elles exigeaient de savoir ce que sont devenus les 30 000 disparus de la dictature militaire, cette « grand-mère courage » a donné une belle leçon de charisme à la salle. « L’amour pour nos enfants disparus a fait que nous avons transformé les larmes et la peur en lutte », a-t-elle simplement expliqué en déclenchant une standing ovation.

Enfin, histoire de détendre un peu l’atmosphère, la « comique » Rashida Khalil est venue présenter sa recette du couscous « sans viande, sans semoule » et surtout « sans boulettes ».

Ségolène Royal a ensuite pu sagement égrener son credo féministe, invoquant à sa rescousse un panthéon de figures marquantes : Louise Michelle, Jeanne d’Arc, Christine de Pisan, Olympe de Gouge, mais aussi, moins connues mais selon elle tout aussi méritantes : la mulâtresse Solitude et Marie-Rose Toto. N’oubliant pas que la population française -et donc son auditoire du Zénith- est aussi composée d’hommes, la candidate socialiste s’est également adressée à ceux-ci, « sans lesquels, rien ne serait possible ». « En acceptant de voter pour moi, vous vous affranchissez des vieux préjugés », leur a-t-elle dit. « Merci de vous rassembler dans ce désir de changement et d’avenir ».

Frank Mauerhan et Vincent Lindeneher

De nombreuses personnalités politiques de gauche sont venues à Dijon soutenir la candidate socialiste. Parmi elles : Jean-Pierre Chevènement, Marilyse Le Branchu, Catherine Trautmann, Élisabeth Guigou, Gérard Colomb, Christiane Taubira, Vincent Peillon, Adeline Azan etc.

Parmi les régionaux de l’étape : François Rebsamen évidemment, François Patriat, Arnaud Montebourg, Christian Paul, Gaétan Gorce, Safia Otokoré, Colette Popard, Françoise Tenenbaum, Elisabeth Boyer, Nicole Eschmann, .

Les dix mesures

-  Lutte contre le travail précaire en encourageant les entreprises à transformer les contrats précaires, CDD, intérim, en CDI ; - Pour un revenu de solidarité active qui permet l’amélioration d’un tiers de ses ressources à tout bénéficiaire des minima sociaux ; - La parité dans la formation professionnelle ; - Augmentation des petites retraites tout de suite ; - Création d’un service public de la petite enfance ; - Accès à la contraception gratuite pour les femmes de moins de 25 ans ; - Loi-cadre contre les violences faites aux femmes ; - Les femmes dans les programmes scolaires ; - Non-cumul des mandats pour les parlementaires, parité hommes/femmes ; - Reconnaissance de la lutte des femmes pour leur émancipation.

JSL jeudi 8 mars 2007

*****************************************************************

(JPG)

Dans le second temps de sa campagne, Ségolène Royal envisage plusieurs déplacements partout en France. Elle sera :

Le 7 mars à Dijon (au Zénith) à 17H

pour un grand meeting interrégional

autour du thème des « Droits des femmes »

(JPG)

Déplacement à dijon le 7 mars.

A la rencontre de Ségolène Royal.

La Fédération départementale du Parti Socialiste organise un déplacement par cars, au départ des villes de Saône et Loire suivantes : Autun, Chalon, Charolles, Digoin, Gergy, Le Breuil, Louhans, Mâcon et Montceau, pour se rendre au Zénith de Dijon le 7 mars et participer à partir de 17 heures au meeting de Ségolène Royal, consacré au droit des femmes.

Les demandes de renseignements et d’inscription obligatoire - (5 euros)

sont enregistrées au 03.85.90.98.90

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 634665 visites dont 380 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 476 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte