· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Accès direct
ST BONNET de JOUX, r ?union publique de la campagne des l ?gislatives

Article mis en ligne le 11 mai 2007 par Webmestre  


C’est un auditoire fourni qui a participé à la réunion-débat de Jacques Rebillard et Jean Paul Drapier.

(JPG)

Vigilance face au président de la république.

Sa méthode est connue, il lance facilement l’opprobre sur la société, alors qu’une minorité seulement est à l’origine des troubles. La morale, c’est à lui de la valoriser, par son exemple.

Travail parlementaire.

Avec Jacques Rebillard, le député du Charolais-Brionnais sera actif à l’Assemblée. Qu’on se rappelle son mandat de 98 : rapporteur de la loi sur les assurances des accidents agricoles, ses présidences du groupe sur les télécommunications, du groupe élevage bovins, sa vice-présidence du groupe sur la crise de la vache folle et ses nombreuses interventions lors des débats.

Homme de terrain.

Rares sont les députés, disons-le, qui ne font pas usage du suppléant kleenex. Vite utilisé pendant la campagne, il est jeté ensuite. Avec Jacques, Jean Paul le confirme, le suppléant est associé, on travaille en équipe. Le député et son suppléant se doivent d’être sur le terrain. Un territoire ne se développe pas tout seul. Les grands élus ont un rôle capital, d’accompagnement, c’est le minimum, comme lors de la trop fameuse délocalisation de Bourbon, où heureusement, Conseils Régional et Général ont joué leur rôle. Où était le député sortant lors de la fermeture de Dim, de Kodak à Chalon ?

Connaître le terrain, les élus, les entrepreneurs, les associations, les forces vives en somme et les habitants, c’est capital. Un exemple. Saint Bonnet s’est battu pour sa maison médicale, étant en zone déficitaire, comme Bourbon, Marcigny, Semur.... Le député sortant a fait une réunion, c’est bien, sur la démographie médicale. Mais, il n’a pas réagi à la décision de la préfète de supprimer les gardes de nuit. Or, pour atteindre Saint Bonnet, au mieux, le SAMU met 40 minutes. Vous imaginez en cas d’urgence. Devant le mécontentement des maires, la préfète reverrait sa copie.

Le Pays.

Le député Nesme ne croyait pas à ce projet initié par Jacques Rebillard même si depuis, il s’est raccroché aux branches. Le Pays est pourtant un excellent outil de développement du territoire, de développement équilibré. Mais l’absence d’un conseil de développement fait cruellement défaut. Le Pays doit permettre de travailler ensemble et non chacun de son côté. Jean Paul insiste : quand une ville décide l’implantation d’un hyper marché, il faut vérifier que cela n’apportera pas des nuisances sur le reste du territoire.

Propositions des candidats.

• Changer les institutions. On marche à l’envers. On élit un président et après on élit une majorité, avec possibilité de cohabitation. Partout ailleurs, on élit d’abord le parlement.

• Donner un emploi aux jeunes. C’est une priorité. Et un emploi valorisé, répondant à leurs qualifications. Pas de contrats à n’importe quel prix, type CEP. Comment, si possible, maintenir la jeunesse sur notre territoire ? D’abord en connaissant ses désirs. La première mesure serait de donner la parole aux jeunes.

• Accompagner la création des chantiers d’insertion. Le député doit être présent, doit être soutien de cette démarche. Ces chantiers aident les personnes fragiles, les rapprochent de l’emploi, de l’entreprise.

• Lever les menaces sur la RCEA. Avec l’autoroute à péage, le canton de Saint Bonnet serait coupé en deux. Une sortie à Paray et à Cluny, d’accord, mais ce sera catastrophique pour le tourisme et gênant pour les habitants. Certes ces derniers auront un tarif préférentiel, mais à condition que les collectivités locales ouvrent l’escarcelle.

• Accroître la décentralisation. Au plus près, on gère mieux. Mais, alors, il faut donner les moyens correspondants aux collectivités. Agriculture, forêts, handicapés-jeunes devraient être du ressort des collectivités.

• Préserver la planète. Obligation de concevoir des produits recyclables en fin de vie. Cela demande innovation, recherche. Et multiplier les énergies renouvelables.

• Prolonger les aides européennes à l’agriculture, notamment pour l’élevage.

• Supprimer la taxe sur les salaires et la TVA pour les établissements hospitaliers. Ils ont du mal à vivre et l’état qui finance avec parcimonie récupère une taxe sur les salaires et la TVA sur les travaux. Cela doit cesser.

Vous l’aurez compris, avec Jacques, on aura un député actif, présent, travailleur, soucieux des autres. Voilà le sens de sa candidature. Aucun esprit de revanche d’ailleurs, il souhaite une bonne retraite au député sortant.

(JPG)

*********************************************************************

ST BONNET de JOUX,

réunion publique de la campagne des législatives

Jeudi 10 mai ST BONNET de JOUX SALLE DE LA MAIRIE

20 H 30

(JPG)
Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 677265 visites dont 58 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 363 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte