· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Accès direct
PS Info de Chauffailles N ? 1 : Pour un canton vivant et dynamique !

Article mis en ligne le 3 février 2009 par Webmestre  

Le canton de Chauffailles avec ses onze communes jouit de conditions particulières pour pouvoir regarder l’avenir avec confiance : un élevage extensif de grande qualité avec une réputation liée à la race bovine charolaise qui en fait une activité à haute valeur ajoutée1 ; une activité industrielle ancienne et toujours vivante avec des activités de pointe ; un environnement nature (L’élevage charolais donne une image positive de notre région, ce qui ne veut pas dire que les éleveurs vivent toujours dignement du revenu de leur travail.) de grande qualité ; une proximité avec des grandes villes (Lyon et Roanne) ; la sauvegarde du transport ferroviaire avec la SNCF. Et pourtant ce canton voit sa population baisser et vieillir. Les jeunes continuent à partir et sont parfois remplacés par des retraités. Le chômage est reparti à la hausse et l’exclusion sociale est forte. Notre canton traîne une image négative de lieu ou rien ne bouge, refermé sur lui-même. Certains ont même analysé les choix politiques sur Chauffailles lors des différentes échéances électorales sur cette image.

Que peut proposer la gauche pour que tout cela change ? Le contexte de crise financière et économique rend la réponse à cette question difficile. Mais l’on se doit d’apporter une réponse, si l’on ne veut pas laisser notre canton devenir une immense maison de retraite. Tout d’abord, il faut réussir le pari de garder les jeunes du canton, de rendre notre territoire attractif pour que des jeunes couples viennent s’installer. Pour cela, il faut qu’ils puissent trouver non seulement du travail, mais aussi les services indispensables (crèches ; centres de loisirs ; des écoles et un collège (Actuellement, nos établissements scolaires perdent des élèves, des classes ferment et l’existence de certains établissements est menacée.) ; des activités culturelles, sportives et de loisirs). Sur la question de l’emploi, il faut promouvoir à côté des activités existantes, de nouvelles activités dans le domaine de l’environnement (sur la filière bois par exemple), développer de manière volontariste et coordonnée le tourisme vert, des activités liées aux nouvelles technologies en agissant pour la mise en place du haut débit Internet et de toutes les technologies annexes. Pour la population âgée du canton, il y a de nombreux manques en terme de services et d’accueil. Une vraie politique d’accompagnement du 3ème et du 4ème âge permettrait en plus de développer des activités d’aide à la personne créatrice d’emplois pour les jeunes avec peu de qualifications, tout en assurant une retraite heureuse aux personnes âgées. Un gros travail est aussi à mettre en place pour lutter contre l’exclusion sociale d’une partie importante de la population. Des outils existent (aides ; accompagnement, formation) mais sont méconnus ou peu utilisés. Pourtant il n’y a pas de raison pour que ce soutien aux plus démunis ne soit pas le même que dans les grandes villes. De même, le problème de la médecine de proximité et de services de santé efficaces vont devenir une préoccupation majeure. Il faut une politique volontariste de sauvegarde des services de santé.

La ville de Chauffailles n’est pas seulement le chef lieu du canton, mais aussi le centre d’un bassin de vie qui va au-delà du canton et concerne des communes du Rhône et de la Loire. Il y a sûrement à réfléchir à des collaborations et des relations plus étroites avec les communes de ce bassin de vie. Aujourd’hui, dans de nombreuses régions, l’exode rural est stoppé. Mais en outre, dans les années à venir, le monde rural va voir arriver de nouvelles populations qui quittent la ville à la recherche d’une nouvelle qualité de vie. Il serait dommage que notre canton reste à l’écart de ce mouvement. Cela ne veut pas dire que demain Chauffailles se transformera en grande banlieue de Lyon. Il faut penser aujourd’hui à un développement volontariste, réfléchi et harmonieux, trouver des pistes d’action originales pour permettre à notre canton de rebondir.

La section du Parti socialiste de Chauffailles va travailler à cela dans les mois qui viennent en proposant des actions concrètes dans les domaines suivants : économie et emploi ; jeunesse et éducation ; action sociale ; aménagement du territoire ; tourisme vert et développement durable ; accompagnement des personnes âgées et de la dépendance ; partenariats et collaborations territoriales. Ce qui manque dans notre canton, c’est une volonté politique, une vision et une volonté de développement du territoire. On fonctionne dans le train train des habitudes, en gérant les choses sans froisser personne, sans se projeter dans l’avenir ! Il y a une vraie réflexion à mener pour l’aménagement du territoire, pour promouvoir les intérêts du canton et pour construire un futur dynamique et optimiste !

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 634665 visites dont 340 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 476 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte