· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Accès direct
Oser la solidarit ? !

Article mis en ligne le 13 septembre 2007 par Webmestre  

Nicolas Sarkozy brouille les cartes. En proposant une pseudo ouverture de son gouvernement, étendu à des « personnalités de gauche », il veut laisser penser que le clivage droite/gauche n’existe pas et que la seule différence entre l’UMP et le PS tiendrait à la volonté de moderniser notre pays. Alors que la droite serait devenue l’avant-garde du progressisme, la gauche, taxée d’archaïsme, représenterait les derniers vestiges du conservatisme !

Au-delà des attaques de pures formes, nous, jeunes socialistes, modernistes et réformateurs, devons affirmer nos différences politiques radicales avec le programme du Président de la République. Entre la droite et la gauche subsiste un clivage fondamental : la conception de la société.

Pour Nicolas Sarkozy, la société est une idée dépassée dont il faut se débarrasser au nom de l’efficacité économique. Toutes les mesures que propose l’UMP visent à développer un individualisme égoïste exacerbé et donc à détruire le lien social. Le slogan de campagne de Nicolas Sarkozy est révélateur de cet état d’esprit : à travers le « Travailler plus pour gagner plus », la droite érige le dogme de la concurrence entre les individus. La défiscalisation des heures supplémentaires, le bouclier fiscal, la suppression des droits de succession...toutes les mesures fiscales prônées par Nicolas Sarkozy visent à détruire la solidarité entre les individus en étendant le dogme de la concurrence à la sphère sociale. Pour la droite, si la concurrence est efficace en économie, elle doit aussi régir les rapports sociaux. La société version Sarkozy n’est ni plus ni moins qu’une lutte continuelle entre les individus pour plus d’argent et plus de pouvoir ; une société d’exclusion et d’inégalités.

Face à cette menace, nous devons réaffirmer la solidarité en tant que valeur fondatrice de toute société. Il ne peut y avoir de rapports humains sains sans réciprocité et entraides entre les individus. Contrairement à ce qu’affirment les discours réactionnaires de la « droite décomplexée », les chômeurs, les sans-abri, les précaires ne sont ni des fainéants, ni des profiteurs ; la misère résulte de l’exclusion pas d’un choix personnel ! En tant que jeunes socialistes, nous devons nous battre pour que la solidarité reste la base fondatrice de notre système social : solidarité entre les individus, par la promotion d’un système fiscal fortement redistributif et d’une sécurité sociale renforcée ; mais solidarité entre les générations également, par la défense d’un développement réellement durable, qui permette aux générations suivantes de bénéficier des mêmes avantages que notre génération.

Ce combat pour la solidarité s’annonce particulièrement difficile. Non seulement notre Etat providence va encore être mis à mal par le nouveau gouvernement, mais beaucoup de nos concitoyens ne croient déjà plus au pouvoir redistributif de l’Etat. Nous nous devons, en tant que jeunes et en tant que socialistes, d’inventer une nouvelle forme de solidarité. Il nous faut dépasser le strict cadre de l’aide financière et s’engager sur la voie d’une réelle réciprocité entre les individus. Si le versement d’allocations est indispensable pour les personnes en difficulté, il est loin d’être suffisant. Les jeunes socialistes doivent être en première ligne pour réformer notre système de solidarité. Notre Etat providence doit impérativement disposer de nouveaux moyens humains, indispensables pour réintégrer à la société les personnes exclues. Nous devons promouvoir l’écoute, le conseil et l’assistance humaine pour donner une chance à chacun de s’en sortir, quelle que soit sa situation.

Quand une fraction de la population souffre, c’est la cohérence de la nation toute entière qui est menacée. Le Mouvement des Jeunes Socialistes réaffirme donc son attachement à la société et à la solidarité entre les individus. Face à l’individualisme concurrentiel générateur d’exclusions et d’inégalités proposé par Nicolas Sarkozy, le Mouvement des Jeunes Socialistes souhaite porter la vision d’une société solidaire, moderne, capable d’offrir une place à tous dans le respect de chaque individu.

Bruno MAITRE

MJS 71

Le forum  Répondre à cet article

Oser la solidarit ? ! par alain Magnier le 13 septembre 2007
Oser la solidarit ? ! par Bruno MAITRE le 13 septembre 2007
Ce site à reçu 697097 visites dont 68 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 376 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte