· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 15 janvier 2007 par Webmestre
Publié le 16 décembre 2006 par Webmestre
Accès direct
S ?gol ?ne Royal ? Dijon : la r ?gionalisation... pour les jeunes

Article mis en ligne le 15 décembre 2006 par Webmestre  

Réconcilier les Français avec la décentralisation, et les jeunes avec leur avenir. telles ont été les deux principales propositions de Ségolène Royal, distillées hier à Dijon.

(JPG)
L’ensemble des pr ?sidents de r ?gion r ?unis autour de S ?gol ?ne Royal

L’ensemble des présidents de région réunis autour de Ségolène Royal.

Ségolène Royal devait être avec Hillary Clinton aux États-Unis. A la sénatrice américaine et à un autre voyage à l’étranger pour asseoir sa stature internationale, la candidate socialiste à la présidentielle a préféré un nouveau déplacement à Dijon afin de participer au congrès de l’Association des régions de France.

Il faut dire qu’à l’exception, pratiquement, d’Adrien Zeller en Alsace, tous les présidents de région (dont le premier d’entre eux, à la tête de l’ARF, Alain Rousset), sont de sa sensibilité politique.

En outre, venir à Dijon équivaut, comme vous le savez maintenant, pour la députée des Deux-Sèvres à fouler les terres de son codirecteur national de campagne, le n° 2 du PS, François Rebsamen. Aussi, avec, en permanence à proximité le maire de la Ville, Ségolène Royal n’a pas manqué de distiller, hier, devant quelque 900 congressistes réunis au palais des Congrès, différents pans de son projet pour la France. passant par les régions. Après, notamment, l’intervention du président bourguignon, François Patriat, qui a dénoncé « le vide grenier organisé par le pouvoir central par le moyen d’une décentralisation fourre-tout », elle a appelé à « engager une nouvelle phase de la régionalisation permettant de réconcilier l’État avec le fait régional ».

Des chèques création d’entreprise. Elle a prôné, « à la fois, un État fort, qui fixe les règles, qui protège, assure l’égalité entre les territoires, et, dans le même temps, qui fait confiance aux territoires, libère les énergies ». Non sans insister : « Les régions apparaissent comme un échelon moderne pour réussir le changement afin d’obtenir une France responsable et solidaire ». Un changement qu’elle a, principalement, illustré avec un plan en cinq points en faveur des jeunes : « Il faut mettre en place un modèle régional afin de réconcilier les jeunes et l’avenir. Ainsi faut-il un droit d’accès à l’emploi pour tous les jeunes diplômés, un accès à la formation professionnelle. Il faut généraliser les ateliers et chèques à la création d’entreprise. Il faut transférer aux régions les travaux sur les bâtiments universitaires. Et les conseils régionaux doivent avoir les moyens de développer les logements pour les étudiants et les jeunes travailleurs ».

Après son discours, l’armée de micros, caméras et objectifs qui avait également fait le déplacement, n’a pas manqué l’instant où la candidate socialiste fut côte à côte avec le secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, ancien président du Sénégal et autre invité d’honneur de ce congrès, qu’elle a salué « comme son compatriote », rappelant, au passage, qu’elle était née à Dakar. Bref, hier à Dijon, Ségolène Royal fut en terrain conquis.

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 676877 visites dont 124 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 362 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte