· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 5 novembre 2006 par Webmestre
Accès direct
M. Lang choisit Mme Royal, qui "a le plus de chances de battre la droite"

Article mis en ligne le 9 novembre 2006 par Webmestre  

Fidèle au rendez-vous qu’il avait lui-même fixé - la fin des vacances de la Toussaint -, Jack Lang a donné sa préférence pour l’investiture présidentielle du PS. Ségolène Royal, a-t-il expliqué sur TF1, dimanche 5 novembre, est celle qui, "dans l’état actuel des choses, a le plus de chances de battre la droite".

L’ancien candidat, qui avait dû lui-même se retirer de la compétition faute de soutien dans le parti, a ajouté deux autres critères à son choix. Il a indiqué partager avec Mme Royal "les mêmes valeurs", même si, "sur certains sujets, les approches ne sont pas les mêmes". Et puis "faire accéder à la présidence de la République une femme" serait, a souligné M. Lang, "un événement historique".

"L’ÉLAN, LA FORCE"

L’important, a-t-il ajouté, c’est qu’elle soit désignée dès le premier tour du vote des militants socialistes, le 16 novembre, afin de donner à la candidate socialiste toute "l’autorité morale, l’élan, la force" nécessaires pour affronter ensuite la droite. Son soutien "clair, net" s’est bien fait un peu désirer. "Jack traîne des pieds", s’agaçait encore récemment un partisan de Mme Royal. Les appels à venir rejoindre le camp de la candidate se sont faits un peu plus pressants après le meeting parisien chahuté du Zénith. Jack Lang a fini par y répondre par "esprit de discipline collective", a-t-il dit, reprenant la même expression que celle qu’il avait utilisée pour se retirer de la course à l’investiture.

Son ralliement a-t-il été négocié ? Les deux parties s’en défendent, mais, dimanche soir, sur TF1, l’ancien ministre a bien fait valoir son intention de travailler "au sein d’une équipe combative". Il accompagnera d’ailleurs la candidate dans sa région du Pas-de-Calais, le 11 novembre. Lundi, dans un entretien à Libération, François Hollande n’a pas jugé "utile", lui, de donner son choix. Le premier secrétaire du PS "fait toute confiance aux adhérents. Ils savent ce qu’ils ont à faire".

Isabelle Mandraud

LE MONDE | 06.11.06

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 698251 visites dont 144 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 374 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte