· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 5 novembre 2006 par Webmestre
Accès direct
Lettre ouverte ? Fadela Amara

Article mis en ligne le 10 juillet 2007 par Webmestre  

Madame la secrétaire d’Etat,

Nommée secrétaire d’Etat chargée de la politique de la ville, attachée au ministère de Christine Boutin, celui du Logement et de la Ville, depuis le 19 juin dernier, vous avez accepté cette tâche en déclarant disposer « d’une marge de manœuvre et d’une liberté de ton » face à Mme Boutin farouche opposante, entre autres, à la laïcité, marraine d’associations anti-avortement et de groupes intégristes, homophobes et sexistes.

La composition du cabinet de Mme Boutin, dont le journal Le Monde s’est fait l’écho dans son édition du 4 juillet, n’est d’ailleurs pas pour dissiper le trouble ressenti par nombre de citoyen(e)s pour lesquel(le)s la laïcité est le fondement même de notre République (l’article 1er de la Constitution précise que « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale »).

Par-delà la nomination (« provocatrice » ?) d’un prêtre, la présence, au plus haut niveau, d’autres personnalités connues pour leur proximité avec les mouvements catholiques les plus conservateurs ne peut qu’interroger. D’autant que leur activisme dans une militance catholique de droite dure ne peut être niée : pour preuve la condamnation à 4 mois de prison avec sursis et 3 000 francs d’amende, pour participation à un commando anti-avortement dans un centre hospitalier, de l’une des conseillères techniques de votre ministre, Mme Boutin.

Quelques semaines après l’annonce très médiatisée de votre nomination, l’occasion s’offre à vous de passer à l’acte en faisant entendre votre « liberté de ton » afin d’endiguer ces dérives et pouvoir, ainsi, rester crédible aux yeux de celles et ceux qui ont pu voir, en vous, une combattante des intégrismes, du sexisme et une ardente défenderesse des droits des femmes.

Ni naïve, ni complaisante : telle pourrait être votre nouvel objectif. C’est, en tous cas, ce qu’espèrent les femmes de gauche que nous sommes, attachées aux valeurs de liberté, égalité, fraternité et... laïcité.

En vous encourageant vivement à ne pas laisser passer cette première, et forte, occasion de faire entendre votre différence tout en restant fidèle aux convictions que vous avez, jusqu’alors défendues, nous vous prions d’agréer, Madame la secrétaire d’Etat, l’expression de notre haute considération.

Les membres de la commission « droits des Femmes »

Fédération du parti socialiste de Saône-et-Loire

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 698627 visites dont 230 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 375 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte