· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Accès direct
Les Yilmaz sont en Turquie

Article mis en ligne le 17 septembre 2006 par Webmestre  

Les Yilmaz sont

en Turquie

Ils ont été embarqués pour Istambul dans un avion du ministère de l’intérieur après que deux pilotes civils aient refusés de les prendre en charge.

Il faut contacter Amnesty international pour eux.

Nous ne les oublierons pas

et ne les laisserons pas tomber.

pour info :

Scandaleuse expulsion d’une famille turque de Gueugnon au centre de rétention de Toulouse.

Mardi 29 Août à 6 heures 45, des policiers se sont présentés au domicile de Monsieur et Madame et de leur fillette de 1 an, pour les conduire au centre de rétention de Toulouse.

Monsieur et Madame , d’origine kurde, ont fui leur pays car Monsieur venait d’être condamné à une peine de prison de trois ans pour avoir appartenu à un parti kurde d’opposition : le PKK. Cette famille vivait alors honorablement à Istambul, Monsieur étant fonctionnaire à l’université. Leur fuite alors que Madame était enceinte de 7 mois (4 jours de voyage en camion) témoigne de l’angoisse qu’ils ont connue à l’annonce de cette condamnation.

Ils ont pensé trouver accueil et sécurité en France, et se sont intégrés le mieux possible en apprenant le Français. Une fois en France, ils ont été hébergés au CADA de Digoin. Leur fille est née à Paray le Monial. Ils fait une demande d’asile politique pour laquelle ils ont joué de malchance : des erreurs ayant été commise par le tribunal turc et par la traduction, leurs documents n’ont pas été considérés comme fiables , et leur demande a été rejetée, à l’OFPRA comme à, la commission des recours des réfugiés.

Ils ont du alors quitter le CADA et se sont installés à Gueugnon, avec le soutien des amis du CADA , de la Ligue des droits de l’Homme, du Secours Catholique et du Secours Populaire. .

Ils ont entamé une deuxième procédure, avec les éléments nouveaux qu’ils avaient pu obtenir. La réponse de l’OFPRA a été très rapidement négative. Les associations qui les soutiennent pensent qu’ils auraient pu obtenir gain de cause à la commission des recours, mais la préfecture ne leur a pas permis d’aller jusqu’au bout de la procédure.

Cette famille très digne, bien intégrée et qui aurait pu construire son avenir en France a fait les frais d’une politique d’exclusion des sans papiers.

La ligue des droits de l’homme était présente ce matin. Le dossier doit être transmis à la Cimade de Toulouse pour un dernier recours au tribunal administratif.

et

http://gauche.charolles.info/Non-a-l-expulsion-de-la-famille.html

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 635076 visites dont 175 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 468 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte