· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Accès direct
Les Radicaux de Gauche appellent à voter contre les candidats soutenus par Les Républicains .

Article mis en ligne le 14 juin 2017 par Webmestre  

Parti de centre gauche, le Parti Radical de Gauche, qui compte deux ministres au gouvernement, s’associera en conservant son identité, à la majorité présidentielle qui se dessine.

(JPG)

Dans notre département, comme partout en France, le premier tour a éliminé de manière injuste des candidats issus de l’accord PS-PRG, mis à part Cécile Untermaier dans la Bresse.

Ce fut le cas De Catherine N’Diaye, mais aussi de Philippe Baumel et de Christophe Sirugue, deux sortants qui n’avaient pourtant pas démérité, loin de là.

Bien qu’associés à la Majorité Présidentielle, les Radicaux de Gauche expriment leur déception de voir absents de l’assemblée nationale des élus de Gauche aux convictions sincères.

Nous sommes depuis 1958, très réservés vis-à-vis du système de la Vème République qui favorise (nous l’avons vu en 58, 68 et 81,) l’émergence d’un grand parti au détriment de toutes les autres sensibilités. Les Radicaux en ont subi les effets dévastateurs dès le début. Les Socialistes, contre l’avis des Radicaux de Gauche, ont aggravé ce système en imposant l’inversion du calendrier (législatives après présidentielle).Ils le constatent amèrement aujourd’hui à leurs dépens.

Avec 70% des sièges représentant 16% du corps électoral, la vague de la République En Marche pose un réel problème de représentativité politique dans notre pays.

Oui la recomposition politique est nécessaire. Oui le renouvellement de la classe politique est une bonne nouvelle. Les appareils sclérosés des partis ont porté en eux-mêmes la responsabilité de leur échec. Le Président de la République en a fait la démonstration de manière magistrale !

Mais cela ne veut pas dire que les convictions politiques doivent disparaître : elles sont indispensables à la vitalité du débat démocratique.

Il faut impérativement que le Président de la République laisse « respirer » la démocratie et propose rapidement l’instauration d’une dose de proportionnelle, afin que tous les courants de pensées puissent s’exprimer à l’assemblée nationale. Sinon cette France-là s’exprimera dans la rue.

Les Radicaux de Gauche appellent à voter contre les candidats soutenus par Les Républicains : nous sommes contre tout conservatisme, qu’il soit économique ou sociétal. Dans le Charolais-Brionnais notre candidat Dominique Lotte s’est d’ores et déjà désisté en faveur de Vincent Chauvet.

Nous partageons avec La République En Marche la volonté de faire réussir notre pays et son engagement européen.

Mais nous demandons aux candidats LREM d’être attentifs à des valeurs qui nous sont chères : solidarisme, laïcité et fraternité. Oui la France doit réussir économiquement.

Mais elle doit, en même temps, réussir socialement. Mieux répartir les richesses, lutter contre la fracture sociale et territoriale afin que personne ne soit laissé au bord du chemin, c’est comme cela que le vive-ensemble sera possible. Emmanuel Macron s’y est engagé : Président de la République, il doit tenir cette promesse porteuse d’espoir.

Les futurs élus de la République En Marche aussi.

Claudette Brunet Lechenault

(JPG)

Présidente de la fédération départementale des Radicaux de Gauche.

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 697097 visites dont 66 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 376 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte