· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 21 janvier 2007 par Webmestre
Accès direct
Le gouvernement Prodi souhaite reconna ?tre les couples homosexuels, ce n’est pas les positions de Monsieur Jean-Marc Nesme...

Article mis en ligne le 17 décembre 2006 par Webmestre  

Le gouvernement italien s’est engagé, jeudi 7 décembre, à présenter avant le 31 janvier un projet de loi pour la reconnaissance juridique des "couples de fait", homosexuels comme hétérosexuels. L’accord trouvé entre l’exécutif et les chefs de groupes de la majorité au Sénat pour légiférer prochainement sur la question "représente un pas en avant fondamental dans l’application du programme de l’Unione", a déclaré Romano Prodi. Selon le président du Conseil, "la majorité et le gouvernement ont ainsi la possibilité d’aborder de façon sérieuse et approfondie un sujet crucial pour le droit des personnes".

Dans l’immédiat, la perspective d’un projet de loi permet surtout de désamorcer une polémique qui déchirait la majorité de centre gauche lors de la discussion de la loi de finances au Sénat. Un amendement fiscal visant à étendre les droits de succession aux conjoints non mariés, introduit par une partie de la gauche, risquait de bloquer l’adoption du budget 2007.

Les composantes démocrates chrétiennes de la coalition de centre gauche refusaient que des "problèmes éthiquement sensibles soient abordés par le biais de la loi de finances".

Il n’est pas certain que cette trêve obtenue par Romano Prodi résiste au débat sur un texte prévoyant "la reconnaissance des droits, y compris en matière fiscale, aux personnes qui font partie des unions de fait (...) sans considération de leur genre et de leur orientation sexuelle".

L’actuel chef du gouvernement avait été violemment critiqué à droite, mais aussi par certains de ses futurs alliés quand, préparant sa candidature, il s’était déclaré partisan d’instituer un pacte civil de solidarité (pacs) à la française. Le terme n’a pas été repris dans le programme commun de gouvernement. Malgré la prudence de la formulation, l’actuel ministre de la justice, Clemente Mastella, leader d’un parti centriste qui compte trois sénateurs, n’a pas signé cette partie du programme.

Dès l’annonce qu’il sera mis à l’ordre du jour du Parlement, le projet a déclenché des réactions hostiles de l’opposition de droite, mais surtout de l’Eglise italienne et du Vatican qui y voient "la destruction de la famille".

Jean-Jacques Bozonnet Article paru dans l’édition du 10.12.06

http://www.lemonde.fr/web/imprimer_element/0,40-0@2-3214,50-843784,0.html

*************************************************

Mais ici dans le Charolais...

Page spéciale :

Les nouveaux homophobes :

L’homophobie se porte bien. Merci pour elle !

Un exemple : Jean-Marc NESME

(JPG)
Jean-Marc NESME

http://nesme.charolles.info/

D. VINCENT

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 743584 visites dont 342 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 375 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte