· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 12 février 2007 par Webmestre
Publié le 6 février 2007 par Webmestre
Publié le 24 septembre 2006 par Webmestre
Accès direct
Le PRG 71 serre les rangs derri ?re S. Royal

Article mis en ligne le 18 février 2007 par Webmestre  

Tous unis derrière Ségolène Royal.

C’est le mot d’ordre des Radicaux de gauche de Saône-et-Loire, qui tenaient samedi à Bouzeron une réunion de comité de campagne, sous la présidence de Claudette Brunet-Léchenault.

(JPG)

Le PRG prend toute sa part dans le dispositif départemental de soutien à la candidate socialiste. C’est d’ailleurs une de ses têtes d’affiche, la députée de Guyane Christiane Taubira, qui viendra soutenir Mme Royal lors d’une réunion publique, vendredi 23 février à 20 h 30, salle Brassens à Saint-Rémy.

Auparavant, l’ex postulante à l’Élysée (en 2002) pourrait se rendre dans la deuxième circonscription de Saône-et-Loire où le vice-président PRG du Conseil général Jacques Rebillard essaie de reconquérir le siège de Jean-Marc Nesme, et dans la troisième circonscription pour soutenir la socialiste Evelyne Couillerot.

« Christiane Taubira est la plus sollicitée de toute l’équipe de campagne, parce qu’elle a du talent, et parce qu’elle porte une parole forte. Elle est probablement la personne qui peut faire gagner Ségolène Royal » a estimé Claudette Brunet-Léchenault.

La présidente du PRG 71 ne se montre nullement ébranlée par les sondages défavorables à sa championne : « ce n’est pas parce que des sondages, dont je me demande bien comment ils sont faits, disent qu’elle ne gagnerait pas qu’il faut baisser les bras. Nous entrons dans la deuxième phase de la campagne, celle du combat et des propositions. La vraie bataille ne fait que commencer. »

Martine Hory, première adjointe au maire de Saint-Rémy, et Jacques Rebillard, sont du même avis. Mme Hory appelle à se souvenir « qui était donné vainqueur par les sondages le 17 février 1995 et le 17 février 2002 ».

Quant à Jacques Rebillard, il affirme que l’enthousiasme est omniprésent dans la campagne de terrain de la candidate, qui véhicule des messages « moins caricaturaux, plus pédagogiques » que son principal adversaire, adepte de prestations « à l’américaine ».

« Les jeunes ont envie de changement, ils s’intéressent à nouveau à la politique et Ségolène Royal représente pour eux quelqu’un de nouveau et de moderne. Ils vont peser dans la balance » ajoute Tristan Bathiard, au nom des Jeunes Radicaux de Gauche.

En revanche, la démission d’Eric Besson, l’« expert es chiffrage » de la candidate est jugée sévèrement par Claudette Brunet-Léchenault : « il n’aurait pas dû faire ça. Lorsqu’on est dans un combat avec Sarkozy en face, il faut mettre dans sa poche ses états d’âme ».

Le PRG 71, lui, n’en affiche aucun. Il serre les rangs derrière Ségolène Royal, considérant qu’une élection, « ça se gagne toujours dans la dernière ligne droite ».

J-Ph. Chapelon JSL

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 676877 visites dont 122 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 362 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte