· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 18 mars 2007 par Webmestre
Publié le 19 septembre 2006 par Webmestre
Accès direct
La strat ?gie politicarde, n’est pas supportable.

Article mis en ligne le 11 décembre 2006 par Webmestre  

L’absence de scrupules, l’utilisation de tous les moyens, du mensonge, de la stratégie politicarde, n’est pas supportable. Se parer des attributs du chevalier sans peur et sans reproche et feindre de s’occuper des intérêts de tous les habitants du Canton de Chauffailles l’est encore moins.

Madame Bignon affirme que la Communauté de Communes coûte cher aux contribuables de Chauffailles et donne ainsi l’impression de pointer un dysfonctionnement important. Sans doute espère-t-elle en tirer profit lors des prochaines échéances électorales. Sur quoi s’appuient les propos de Madame le Maire ? Tout simplement sur un audit commandé à un membre du Front national pour un montant de 14 500 € (troisième audit depuis 2001). Nous sommes en droit de nous interroger.

• Cet audit est-il crédible ? Il aurait dû être commandé à un cabinet indépendant et sérieux. Ce n’est pas le cas, toute l’étude a été conduite pour appuyer les attaques de Mme Bignon contre l’intercommunalité.

• Des accusations sont portées sans preuve à propos de dépenses qui ne relèvent pas de l’intercommunalité.

• L’ensemble des élus du canton aurait dû être contacté par “l’expert” mandaté par Mme Bignon. Il a préféré agir en catimini, n’auditionnant que des élus de Chauffailles.

• Pourquoi la commission intercommunautaire réclamée à corps et à cris par la mairie et présidée par Monsieur Martelin (adjoint aux finances) ne s’est-elle jamais réunie ? Celle-ci aurait pu travailler en toute quiétude, évaluer en toute objectivité le coût de l’intercommunalité. Cela n’aurait rien coûté au contribuable. M Martelin ne s’est jamais préoccupé, de la réunir, alors qu’il en était le responsable. Aux dernières nouvelles il s’est engagé à le faire. Très bien, mais c’est un peu tard !

Le manque criant d’objectivité de ce rapport truffé d’erreurs ne sert que l’Ambition de Mme Bignon. Certes, des réformes s’imposent en ce qui concerne les intercommunalités. La cour des comptes l’a démontré, il faut élargir leur espace d’intervention pour en réduire les coûts de fonctionnement. Mais ces réformes nécessitent une réflexion sereine et intelligente, hors du champ de la politique purement politicienne, ce que Mme Bignon semble incapable de faire.

Paul Luccioni.

(JPG)
Paul Luccioni

le tract en entier sur : http://luccioni.charolles.info/


Sur le WEB : le tract en entier sur : http://luccioni.charolles.info/
Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 633479 visites dont 368 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 469 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte