· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 21 janvier 2007 par Webmestre
Accès direct
La r ?gion Bourgogne bichonne ses lyc ?ens .

Article mis en ligne le 28 mars 2008 par Webmestre  

Parce qu’il veut garder ses jeunes et les pousser à un haut niveau de qualification, le Conseil régional de Bourgogne poursuit son effort en faveur des lycées.

Dans les années 1998 à 2004, la Bourgogne perdait 2000 jeunes/an, aspirés entre autres par les puissants aimants de Paris et Lyon.

C’est ce qui motiva l’électrochoc insufflé dans son soutien aux lycées par la nouvelle majorité socialiste du Conseil régional. De 87 millions d’euros en 2004, son budget des lycées est passé à 118 m€ en 2008, « c’est le plus fort taux de progression de toutes les politiques de la Région » indiquait mercredi Philippe Baumel, vice-président chargé des lycées, aux chefs d’établissement réunis au lycée Carnot de Dijon. La gratuité des manuels scolaires, le paiement de la caisse à outils (réorienté en 2008 vers les équipements collectifs) étaient des mesures symboliques.

Dans le budget 2008, 85 m€ visent à améliorer les conditions de vie et d’études, à la remise à niveau d’établissements, la rénovation, la restructuration des locaux de restauration, d’hébergement, de salles pédagogiques et la sécurité.

Dans le mobilier aussi la Région s’implique. C’est si vrai que, dotés d’ordinateurs, les lycées demandent à présent des créations de postes en maintenance informatique. La Région a décidé d’embaucher un ingénieur informaticien qui sera chargé d’établir un état des lieux et analysera la gestion des équipements informatiques et de téléphonie.

Le programme d’investissements 2006-2010, lui, suit son rythme. Il a déjà valu son bâtiment CDI-vie scolaire du lycée H.-Vincenot de Louhans (4,6 m€, livré en avril 2008). Et annonce par exemple la restructuration d’un bâtiment du lycée L.-Blum du Creusot pour le bac pro « environnement nucléaire » ou le futur gymnase du lycée Lamartine de Mâcon. La rectrice Florence Legros s’est d’ailleurs dite « sidérée » par le « luxe » des locaux et équipements de nombreux lycées à sa récente nomination en Bourgogne.

Mais François Patriat a pointé la « récurrente baisse des moyens humains de l’Éducation nationale en Bourgogne » et la réforme « non concertée » des bacs professionnels.

Toujours est-il que la rectrice, inquiète du faible taux de titulaires de mentions bien et très bien au Bac à intégrer les classes préparatoires veut appeler les jeunes Bourguignons à plus d’ambition. La Région a préparé le terrain....

Thierry Dromard

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 827651 visites dont 180 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 551 visites.  Moyenne : 407 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte