· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Accès direct
Jacques REBILLARD : Pour une r ?gionalisation des politiques agricoles

Article mis en ligne le 22 février 2007 par Webmestre  

Pour une régionalisation des politiques agricoles

Dans la suite des grandes lois de décentralisation de 1982 et 2004, plusieurs raisons justifient de plus grandes responsabilités des Régions dans les politiques agricoles :

(JPG)

La réorientation de la PAC et le retrait Européen :

L’Europe a renoncé progressivement à ses politiques de gestion de marchés pour privilégier les soutiens éco-conditionnels ou encore les politiques d’accompagnement au développement durable et rural. Son retrait des politiques de régulation traduit sa volonté d’adapter la production au marché. D’autre part, le budget agricole européen est sous la menace d’autres priorités : l’emploi, la recherche, la formation.

L’Etat fragilisé :

Depuis deux ans l’Etat réduit ses engagements financiers et laisse aux collectivités le soin d’assumer à sa place. L’agriculture et la forêt n’y échappent pas. Les politiques agricoles nationales seront de nature macro économiques : fiscalité, réglementations, gestion des crises, lois d’orientation. Certaines missions sont confiées à des tiers, les Agences de bassin et l’ADEME en sont le parfait exemple. L’Etat n’est plus perçu que dans un rôle de contrôleur tatillon.

Les Régions légitimées :

Face à une Europe en retrait et à un Etat fragilisé, les Régions s’engagent résolument dans des politiques agricoles et forestières. Ces politiques seront en cohérence avec nos intérêts nationaux pour le maintien de notre puissance agricole. La production agricole Française est suffisante et elle doit s’adapter aux nouveaux « besoins du marché ». La régionalisation est compatible avec la mondialisation : productions de masse et produits de terroirs trouveront dans l’accompagnement régional leur place sur les marchés mondiaux.

La capacité à gérer régionalement :

Les exécutifs régionaux sont déjà rôdés à la conception de politiques régionales. Ils sont habitués aux négociations sur les programmes européens, ils pratiquent la contractualisation avec l’Etat. Ils discutent en permanence avec les professionnels, ils se déplacent à Bruxelles et s’invitent dans les débats sur les réformes engagés par la Commission. Ils coordonnent leurs politiques avec les autres Régions au sein de l’Association des Régions de France.

Demain, leur transférer plus de compétences dans ce domaine ne posera aucune difficulté.

Les orientations d’une politique régionale

L’action régionale est pertinente dans :

 Les politiques de filières : modernisation des exploitations, diversification des productions, modernisation des infrastructures, émergence des signes officiels de qualité, développement agro alimentaire, organisation de filières régionalisées autour de PME/PMI, introduction d’exigences qualitatives dans les soutiens financiers.

 Les politiques environnementales : conversion à l’agriculture durable, soutien à l’agriculture biologique, respect des exigences environnementales (qualité de l’eau, bio diversité), promotion des économies d’énergie et des bio énergies.

 La formation, la recherche : engagement des lycées agricoles dans des pôles de compétences, soutien à l’enseignement supérieur, soutien à la recherche et à l’innovation sur les thématiques environnementales, de produits nouveaux, de réduction des intrants.

 L’installation et l’emploi : promotion de l’installation hors cadre familial et diversification des formes de salariats.

Rares seraient les domaines qui échapperaient au champ de l’action régionale. Même les crises ont trouvé une réactivité régionale accélérée comme ce fût le cas pour la crise avicole aviaire fin 2005.

La politique forestière en Bourgogne obéit à la même logique de décentralisation.

Les moyens financiers d’une politique régionale :

Les financements seront européens par un rééquilibrage régionalisé des financements du premier pilier vers le second pilier de la PAC. Ils seront nationaux : transferts ou déconcentration de certains budgets du MAP et des offices. Ils seront régionaux par la volonté des élus de renforcer le potentiel économique des zones rurales. Ces orientations sont conformes avec celles de la commission européenne qui considèrent les Régions comme des échelons politiques pertinents.

L’organisation professionnelle régionale :

La proximité pour la conception et la négociation des politiques régionales est un atout. Pour cela, la profession doit régionaliser son organisation avec des fédérations régionales et une Chambre régionale d’agriculture. Les élus agricoles qui compteront demain auront d’abord une stature régionale.

Les exemples d’une politique agricole régionale en Bourgogne :

Les céréales doivent faire face aux défis de la logistique massifiée pour l’exportation : modernisation des voies fluviales sur la Saône et l’Yonne. Les productions de viande doivent défendre leurs parts de marché sur l’hexagone : soutien à la marque Charolais de Bourgogne, modernisation des abattoirs régionaux, promotion du label rouge : pour le mouton et pour le porc en relation avec l’approvisionnement de l’IGP Jambon persillé de Bourgogne.

La production laitière doit s’appuyer sur des structures d’exploitation performantes : adaptation du PMBE aux exploitations laitières. La production régionalisée et performante : une production fromagère en expansion : Epoisses, Soumaintrain, Chaource, Mâconnais, Nivernais. Une production de moutarde à partir de graines produites en Bourgogne, la relance du cassis. La viticulture est sans doute le meilleur exemple de production régionale qui s’exporte. La recherche et l’innovation : le pôle Vitagora, la création d’un pôle de recherche agronomique sur le campus de Dijon.

La formation : le soutien au rapprochement ENESAD /ENSBANA

Les exemples ne manquent pas .....

Jacques REBILLARD Vice Président en Charge de l’Agriculture et de la Forêt

(JPG)
Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 655618 visites dont 294 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 338 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte