· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 21 janvier 2007 par Webmestre
Accès direct
Immigration clandestine : le bluff de Brice Hortefeux

Article mis en ligne le 4 septembre 2007 par Webmestre  

Le discours très ferme de Brice Hortefeux contre l’immigration clandestine cache mal l’impuissance de l’administration à lutter contre le phénomène : alors que l’objectif de l’Etat était de 3580 expulsions à Paris, 1300 reconduites ont été enregistrées au 31 août.

Le ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale Brice Hortefeux avait annoncé, le 21 août dernier, que l’administration était légèrement en dessous de ses « objectifs » en matière de reconduites à la frontière, soit 25 000 sur tout le territoire national. La fixation d’objectifs de reconduites dans ce domaine a quelque chose d’étrange : le rôle de l’Etat est-il de « faire du chiffre » ou de faire respecter la loi ? Le propos de Brice Hortefeux avait par ailleurs inquiété les milieux associatifs, et notamment SOS Racisme, qui avait établi une relation entre les consignes du ministre et l’accident dramatique survenu le 9 août, lorsqu’un petit garçon d’origine tchétchène avait sauté par la fenêtre pour rejoindre son père en fuite.

En visite à la Préfecture de Paris, Brice Hortefeux n’avait pas, cependant, souhaité donner le chiffre des reconduites effectives parisiennes. En réalité, les services de police ont expulsé environ 1300 personnes au 31 août alors que l’objectif est de 3580 reconduites sur l’année entière. En réalité, la « base » policière renâcle à appliquer les consignes du ministère dans la mesure où la complexité de la règlementation, la multiplication des recours et la guérilla juridique menée par les associations rendent très difficiles les reconduites effectives. Du coup, bien des policiers préfèrent relâcher les sans papiers interpellés que de les enfermer dans des centres de détention déjà bien garnis.

Finalement, le contraste entre le discours, plutôt « sécuritaire », et les pratiques réelles, impuissantes à enrayer l’immigration clandestine, risque fort de s’accroître à l’avenir. D’autant que persiste un conflit de compétence entre le ministère de l’Intérieur de Michelle Alliot-Marie et celui de l’Immigration et l’Identité française de Brice Hortefeux : alors que la responsabilité du dossier de l’immigration clandestine revient à Brice Hortefeux, l’expérience et les compétences, elles, se situent plutôt place Beauvau, siège du ministère de l’Intérieur. Tandis que le cabinet de Brice Hortefeux espère voir le boss « piquer » son poste à MAM (notamment lors du rebondissement du dossier Clearstream), les hauts fonctionnaires se moquent souvent de l’ignorance manifestée par les membres du cabinet Hortefeux sur le sujet de l’immigration clandestine. Comme on le voit, l’ambiance est au beau fixe dans le gouvernement Fillon, parfaitement uni pour relever les défis du pays....

Philippe Cohen

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 793445 visites dont 202 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 478 visites.  Moyenne : 290 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte