· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Accès direct
Emploi f ?minin ? Bourbon-Lancy
Dix nouvelles salari ?es viennent d’ ?tre embauch ?es chez Iv ?co

Article mis en ligne le 12 mars 2007 par Webmestre  

Après la journée de la femme, l’arrivée de dix nouvelles salariées chez Ivéco à Bourbon-Lancy tombe bien. Un projet qui a pu voir le jour grâce à un partenariat solide entre public et privé.

« Je suis tellement fière d’elles. Pour moi, c’est un peu la journée de la femme qui se prolonge ! ». Le sourire de Nathalie Bonnot, chargée de mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité, en dit long sur le chemin parcouru. « Cela a demandé un travail énorme poursuit Nathalie Bonnot. Avec Françoise Fugier, l’ancienne sous-préfète de Charolles, nous avions à cœur de combattre un chômage féminin qui reste très élevé dans la région » explique-t-elle. Avec 230 femmes au chômage en 2001 suite à la fermeture de l’atelier Dim, l’urgence était en effet de mise à Bourbon-Lancy.

Pour relever ce défi, les acteurs publics et privés ont œuvré main dans la main. Services de l’État, collectivités locales, organismes publics et entreprises privées ont travaillé de concert pour la bonne conduite de l’opération. Deux agences intérim ont ainsi été sollicitées. Les Assedic ont aussi contribué au financement d’un stage de sept semaines. Lequel a coûté 90 000 euros et a permis aux dix nouvelles salariées d’apprendre leur travail, dans d’excellentes conditions grâce à un organisme de formation lyonnais. L’ANPE, la Direction Départementale du Travail et de la Formation Professionnelle, ainsi que l’entreprise Ivéco (rebaptisée FPT, Fiat Powertrain Technologies depuis mars 2005) ont aussi contribué à cette insertion concrète des femmes dans le monde du travail.

(JPG)

Une réussite saluée par le nouveau sous-préfet de Charolles, Jackie Leroux-Heurtaux, qui a encouragé ce type d’initiatives à l’avenir. « Je suis prêt à faciliter la reconduction de ce genre d’actions » a-t-il confirmé. Un exemple qui mérite même d’être élargi. « Ouvrir aux femmes des métiers où elles sont pour le moment peu représentées, est une excellente idée qui mérite d’être reprise dans d’autres secteurs et dans d’autres entreprises du Charolais » a-t-il précisé.

Mais la réussite de cette opération inédite, qui en amènera peut-être d’autres, tient d’abord à la réelle motivation des dix principales concernées. Toutes devront en effet démarrer dans leurs nouvelles fonctions dès lundi. Avant, certaines étaient dans la confection textile, d’autres dans l’agro-alimentaire ou encore dans le nettoyage automobile. Ces parcours multiples effectués dans des départements voisins comme l’Allier ou la Nièvre, n’ont malgré tout, pas entamé une seconde leur profonde détermination pour venir travailler à Bourbon. « Elles ont tenu bon et sont allées jusqu’au bout. Toutes les dix. Leur assiduité, leur volonté de réussir et leur investissement dans cette formation méritent d’être salués » a souligné le sous-préfet.

Édith Gueugneau, première adjointe au maire de Jean-Paul Drapier à Bourbon et Conseillère Régionale, a enfin rappelé l’action de la ville en matière d’emploi féminin. Avec notamment l’arrivée du Casino en 2003 qui a créé 52 emplois, dont une majorité de femmes. Lesquelles restent « les premières victimes du chômage aujourd’hui » selon l’élue socialiste.

L’emploi demeure en effet la priorité numéro un des Français comme des Françaises.

Charles-Édouard Bride

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 676877 visites dont 122 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 362 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte