· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 18 mars 2007 par Webmestre
Publié le 19 septembre 2006 par Webmestre
Accès direct
Dominique Maul, Secr ?taire de la section C.G.T. de Chauffailles et son canton :

Article mis en ligne le 24 novembre 2006 par Webmestre  

CHAUFFAILLES Éclairer les salariés et les citoyens sur le droit du travail

(JPG)
Dominique Maul

Ce samedi, à l’appel de la section Multi professionnelle CGT de Chauffailles et son canton, une vingtaine de personnes est venue participer à la conférence-débat dont le thème était : « le droit du travail et la justice Prud’homale » qui se tenait salle de la République. Cette conférence était animée par Robert Wattebled de l’U.L. de Montceau-les-Mines, membre de la commission exécutive départementale et défenseur Prud’homal. Il a présenté le Conseil des Prud’hommes, sa composition, son fonctionnement et la nécessité pour les salariés en litige avec leur employeur de saisir ledit conseil.

Il a rappelé que Chauffailles dépendait du conseil des Prud’hommes de Mâcon. Venu dans un but d’éclairer les salariés et les citoyens sur le droit du travail et le rôle des Conseils Prud’hommes, Robert Wattebled a répondu à de nombreuses questions concernant les congés payés, le respect du temps de travail, le recours abusif aux contrats précaires (pratiques courantes dans de nombreuses entreprises ou administrations), les indemnités maladie.

Bien connaître leurs droits permet aux salariés de se défendre face à des employeurs qui pourraient s’avérer être peu scrupuleux. « Fin 2008 auront lieu les prochaines élections Prud’homale, le CGT appelle tous les travailleurs locaux à rejoindre la Section de Chauffailles ; à en créer dans leurs entreprises afin de défendre collectivement et individuellement tout salarié qui en aurait besoin » précisait Dominique Maul, secrétaire de la Section CGT de Chauffailles et son canton.

Cette conférence débat intéressait tout un chacun, et tout particulièrement tous ceux qui ont des responsabilités de délégué du personnel ou représentant du personnel dans les Comités d’entreprise, même sans appartenance syndicale. C’était une opportunité de formation et d’information dans leur fonction au service des travailleurs.

****************************************************

La section vous avait informés avant l’été de la victoire remportée devant le Tribunal des Prud’hommes de Mâcon, par un salarié sous contrat-emploi-consolidé, à l’Hôpital de Chauffailles, et renvoyé après trois ans de service. L’hôpital ayant décidé de faire appel de ce jugement, le Directeur des Ressources Humaines est venu plaider devant la Cour d’Appel de Dijon le 12 octobre 2006, sans aucun pouvoir du conseil d’administration présidé par Madame le Maire de Chauffailles et qui plus est, hors du délai d’appel d’un mois prévu par l’article 517-7 du code du travail. Ces gens-là se croient décidément au-dessus des lois !

II faut aussi rappeler le rôle joué par le soi-disant délégué syndical C.G.T, s’arrogeant le droit de condamner publiquement dans un communiqué de presse du 14 juillet 2006, le salarié licencié dont il avait refusé d’assurer la défense, apportant ainsi son soutien à la direction de l’hôpital dans sa politique de gestion de la précarité. Un comble !

Or, la Cour d’appel de Dijon vient, par son jugement du 16 novembre 2006, de rejeter l’appel de l’hôpital de Chauffailles contre la décision du Conseil des Prud’hommes de Mâcon. N’en déplaise à tous ceux qui se croient au-dessus des lois et gestionnaires de salariés jetables, la justice a donné raison à l’employé défendu par la C.G.T. et nous nous en félicitons !

Cela démontre que tous les salariés, quelque soit leur contrat ou leur statut ainsi que leur branche professionnelle, peuvent défendre leurs droits et revendications, faire respecter les règles du Code de travail et les conventions collectives, quand elles existent. Mais cette défense passe par l’organisation syndicale pour créer un rapport de force dans l’entreprise et pour assurer en dernier ressort, leur défense en justice. Ainsi, c’est la mobilisation des travailleurs avec leurs organisations syndicales qui ont obligé le gouvernement à retirer le dispositif de Contrat Première Embauche, instaurant les jeunes dans la précarité. Mais le CNE subsiste, ainsi que tous les contrats précaires du « plan Borloo ».

C’est pourquoi nous vous appelons à vous organiser et à rejoindre la C.G.T. La Section Multi professionnelle de Chauffailles a décidé d’organiser une conférence-débat le samedi 25 novembre 2006 à 9 h 30, salle de réunion, 11 place de la République à Chauffailles, sur le droit du travail et sur la Justice prud’homale.

Cette conférence sera animée par notre camarade Robert Wattebled de l’U.L. de Montceau-les-Mines, spécialiste du droit du travail, longtemps conseiller prud’homal et qui consacre aujourd’hui son temps à assurer la défense des salariés devant les tribunaux. Cette initiative intéresse tout un chacun, et tout particulièrement tous ceux qui ont des responsabilités de délégué du personnel ou dans les Comités d’entreprise, même sans appartenance syndicale. C’est une opportunité de formation dans leur fonction au service des travailleurs. Pour tout contact, téléphoner à Dorninique Maul au 03.85.84.62.15. »

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 646540 visites dont 378 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 382 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte