· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Accès direct
DIGOIN, r ?union publique de la campagne des l ?gislatives.

Article mis en ligne le 24 mai 2007 par Webmestre  


Quand la gauche sait se rassembler, elle gagne. À Digoin, Ségolène Royal a fait 55,44% se réjouit Gérald Ulrich en accueillant Jacques Rebillard et Jean Paul Drapier qui partagent les mêmes valeurs et la même vision pour le Charolais-Brionnais.

Être au service des plus faibles.

La gauche, il faut bien le dire, pêche dans le domaine de la communication, alors que la droite communique à tout va, se gardant bien de communiquer sur l’essentiel, son bilan. Pourquoi l’augmentation faramineuse de la dette entre 2001 et 2007 est-elle si peu connue ? La droite se complaît à étaler l’esprit d’ouverture du président de la république. Mais, où est l’ouverture quand on empêche l’UDF ou plutôt le Modem d’être une force représentative comme le veut une partie des français ?

La droite se consacre à l’emploi, des chiffres, d’ailleurs contredits par des instituts européens, semblent le montrer. Mais sans le combat de la gauche, le CEP et sa précarité existeraient toujours. La carte scolaire doit être supprimée. Mais cette mesure n’avantage-t-elle pas les familles qui ont les moyens de choisir leur école ?

On veut plus de propriétaires. C’est très bien. Mais nombre de familles ont déjà du mal à payer la location de leur appartement. Pour ces personnes, la gauche veut un bouclier logement : aucune famille ne devra dépasser 25% de ses revenus pour le logement. On parle de la triste situation des hôpitaux. Mais qui s’est refusé à apporter la manne financière attendue ? Que deviendront nos hôpitaux locaux face à la logique de profit ?

Pour que nos concitoyens ne soient pas oubliés, au profit des plus riches, les idées de la gauche doivent avoir le plus de défenseurs possibles.

Œuvrer pour le territoire.

Il faut un député de conviction, qui soit un homme de terrain, capable d’accompagner et de faire avancer les dossiers. D’où le combat d’ailleurs, pour la décentralisation. Un exemple ? Grâce aux liens établis entre la région Bourgogne et la région Rhône Alpes, Lyon sera desservi, au départ de Paray, par 4 TER.

Et il faut respecter ses engagements. Ceux pris sur la RCEA n’ont pas été tenus par le député sortant. Sa promesse de rétablir l’équilibre financier des hôpitaux est tombée dans les oubliettes.

Au cours du dialogue.

v Fermetures d’usines et délocalisations : Une crainte concernant l’avenir des faïenceries de Digoin est exprimée. Comment s’opposer à la politique libérale ? La réponse n’est pas dans le protectionnisme, mais dans l’attractivité des territoires. Et il faut que l’Europe impose des clauses environnementales pour rééquilibrer les prix. Les entreprises qui délocalisent doivent rembourser les aides perçues à l’installation. En tout cas, il faut anticiper, préparer une solution de secours. v Gueugnon et la RCEA : Il est vital que Gueugnon se raccroche à ladite RCEA. v Handicapés : Les bateaux à Digoin sont trop hauts, gêne insurmontable. Ce sont les communes qui ont la responsabilité. Elles doivent d’ailleurs, au-dessus de 5 000 habitants, créer une commission d’accessibilité. C’est une question de volonté car département et région financent à hauteur de 60%, voire de 80%. v Récurrent, le problème de la pénurie de médecins : La maison médicale est une solution avec là encore des aides des collectivités.

(JPG)

***************************************************************************************************

DIGOIN,

réunion publique de la campagne des législatives.

Mercredi 23 mai DIGOIN : SALLE DES FETES (ANNEXE)

20 H 30

(JPG)
Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 634665 visites dont 340 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 476 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte