· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 21 janvier 2007 par Webmestre
Accès direct
Cr ?ation d’une plateforme de recrutement : 900 emplois industriels ? pourvoir en Sa ?ne-et-Loire.

Article mis en ligne le 10 avril 2008 par Webmestre  

La Région, l’État et la branche métallurgique veulent créer une structure chargée de trouver et former les 900 personnes dont les entreprises ont besoin. Une expérimentation locale qui a vocation à s’étendre à d’autres départements.

Alors que se profilent des départs massifs à la retraite et une reprise de l’activité dans la métallurgie en Saône-et-Loire, l’Union des industries et métiers de la métallurgie (l’IUMM) a alerté François Patriat, président du conseil régional, sur le déficit de main-d’œuvre à venir. Elle estime à plus de 900 le nombre de personnes qualifiées qu’elle devra recruter d’ici deux à trois ans.

Le 15 février dernier, tous les acteurs de l’emploi et de la formation, l’IUMM et l’entreprise AREVA, se sont réunis au Creusot pour décider d’un plan d’action pour répondre aux besoins des entreprises de Saône-et-Loire. Avec 53 000 salariés, soit 48 % des emplois de l’industrie, répartis dans 1 600 établissements, « cette filière est stratégique pour l’avenir économique de la région. Il est important de favoriser son développement », a rappelé François Patriat. Mise en réseau des acteurs de l’emploi et de la formation ;

Pour faire face à la méconnaissance et la faible attractivité de leurs métiers ainsi qu’aux réelles difficultés de recrutement qui en découlent, les industries de Saône-et-Loire ont décidé d’agir collectivement. Le Conseil régional les accompagnera. Il existe déjà des outils qu’il a mis en place pour aider la filière : actions de formations du plan régional de formation professionnelle continue, parcours vers l’emploi, formations en apprentissage dans les CFA industriels. « En matière de formation initiale, je me suis engagé à un véritable sauvetage de la filière industrielle des lycées bourguignons. La carte des formations que nous proposons avec le Rectorat pour la rentrée prochaine portera une attention particulière aux besoins de la filière industrielle », affirme François Patriat.

Mais, face à l’ampleur du défi à relever, le conseil régional et ses partenaires ont proposé de mettre en place un dispositif spécifique, s’appuyant sur les compétences de tous - celles en matière d’emploi de l’État, de formation professionnelle et d’apprentissage du Conseil régional - et sur les moyens mis en œuvre par la branche pour la formation de ses salariés. L’objectif est de renforcer l’efficacité des mesures existantes grâce à une meilleure coordination entre les acteurs.

Lancement fin avril ;

Une plateforme métallurgie, sous le copilotage de l’État et du conseil régional, verra le jour d’ici fin avril 2008. Ses objectifs : faire connaître les opportunités d’emploi et les métiers du secteur, identifier les personnes intéressées par ces carrières, les accompagner dans leur parcours vers ces métiers (évaluer leurs compétences, leurs besoins de formation), organiser leur formation et les mettre en relation avec les entreprises qui recrutent. Cette plateforme réunira les outils et moyens existants de chacun des partenaires : la direction départementale du travail, l’ANPE, l’Assedic, l’Union des industries et métiers de la métallurgie, AREVA, le Conseil régional et le conseil général de Saône-et-Loire. Un agent de l’ANPE sera dédié à la plateforme.

Il recueillera les offres des entreprises, identifiera les candidats potentiels et les mettra en relation avec les entreprises.

Dès la fin avril, les demandeurs d’emploi devraient pourvoir se rendre dans un ou deux lieux identifiés en Saône-et-Loire.

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 773379 visites dont 351 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 382 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte