· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 18 mars 2007 par Webmestre
Publié le 19 septembre 2006 par Webmestre
Accès direct
Construire l’avenir, c’est faire de Chauffailles une ville du ? bon-vivre ? :

Article mis en ligne le 29 février 2008 par Webmestre  

Chauffailles a un réel potentiel d’attractivité : des commerces, du patrimoine, du cadre de vie, des associations dynamiques ; mais force est de constater que ce potentiel est sous-valorisé, et n’est donc pas à même de favoriser le bon développement de la ville.

La préoccupation environnementale

L’approvisionnement en eau reste un souci majeur pour la commune. Il faudra engager des efforts déterminants pour cela. Nous pensons qu’un aspect important dans la recherche de solutions tient dans la capacité des responsables communaux à établir des partenariats avec ses voisins, et l’ensemble des parties prenantes . Nous nous donnerons cette capacité. L’effort devra porter également sur le nécessaire développement du réseau d’assainissement, lequel a pris un retard important qu’il faudra travailler à rattraper. D’une façon plus générale, toutes les réalisations d’urbanisme des prochains mandats devront être pensées désormais avec les critères du développement durable.

Aménagement d’un pôle de loisirs et de sports :

Un travail similaire à celui prévu au centre-ville devrait être entrepris pour réaliser, à partir du site du Château et de son parc, un « pôle de loisirs, de sports et de pratiques artistiques », notamment par une meilleure mise en valeur de ce patrimoine aujourd’hui négligé. Les équipements de sports et de loisirs ne sont plus adaptés, et sont même parfois dangereux. La piscine n’est plus aux normes, de même que le terrain de football qui ne peut donc pas accueillir les matches de championnat. Chauffailles manque d’un lieu polyvalent, adapté à tous les âges et à des publics différents, une base de loisirs, de détente, de sports. C’est l’ensemble de l’infrastructure comportant le parc du château, les terrains de sport, le COSEC et la piscine qu’il convient de repenser.

L’idée d’une piscine couverte ?

L’idée d’une piscine couverte à Chauffailles (ou à proximité) dans le cadre d’une inter-cantonalité, idée avancée aujourd’hui par notre actuel conseiller général Mr LAUTREY, nous semble tout à fait digne d’intérêt, mais appelle de notre part une grande prudence quant aux financements nécessaires, tant en termes d’investissement que de fonctionnement.

Il faut considérer que le COSEC lui-même n’est plus adapté aux besoins et mérite d’être restructuré. Une idée alternative pourrait consister à profiter de cette restructuration et d’une installation thermique rénovée (capable éventuellement de desservir plusieurs bâtiments publics dans cette zone, et sur la base d’une ressource énergétique renouvelable, par exemple le bois produit localement) pour y adjoindre une salle équipée de quelques lignes d’eau, afin de permettre l’apprentissage et la pratique de la natation au bénéfice des scolaires et des associations (bébés nageurs, ESC Natation, GRS, et autres associations). Cette hypothèse, quoique plus modeste que celle de Mr LAUTREY, reste toutefois à valider quant à sa faisabilité et son coût.

Repenser les activités artistiques à partir de ce même pôle du Château

L’offre culturelle dans notre cité doit être remise à plat. En la matière, la politique de ces sept ans de mandat qui s’achèvent a été peu soucieuse du bon sens.

L’équipe sortante a privilégié le principe de « consommation culturelle » : l’actuelle programmation de l’Espace Culturel du Brionnais pèse pour plus de 100.000 euros annuels dans les finances de la commune. D’autre part le « service municipal de la jeunesse » mis en place s’est révélé peu en phase avec les réels besoins des jeunes, et déconnecté de surcroît de l’activité des associations chauffaillonnes.

Notre vision des choses en matière de culture est qu’il vaut mieux, en lien avec les associations concernées, répondre à la réelle attente de nos concitoyens en termes de découverte, d’initiation, et de pratique d’activités artistiques, voire la possibilité d’accueillir des présentations d’oeuvres et de côtoyer des artistes. Pour cela nous projetons de développer un pôle culturel à partir des structures aménageables à l’intérieur du Château, et de passer convention avec des réseaux d’artistes pour faire de notre cité un lieu d’accueil permanent d’évènements culturels.

S’agissant de l’ECB, il faudra reconsidérer l’utilisation de la structure, la rendre plus accessible, et en diminuer les coûts de fonctionnement. Toujours est-il que cette structure, autrefois polyvalente, ne peut plus aujourd’hui recevoir les bals, les lotos, et que le COSEC n’étant pas non plus fait pour cela, il faudra bien un lieu adéquat pour accueillir ces activités importantes pour la vie de nos associations.

Notre engagement :

➔ constituer un pôle de loisirs, de sport et d’activités culturelles depuis la zone du Château.

➔ Rendre au COSEC sa vocation sportive première.

➔ Réaliser au plus vite la salle de réception, et la mettre à la disposition des associations de Chauffailles.

➔ Réorienter l’usage de l’ECB vers nos associations, et maîtrise de son budget.

➔ Renouer les liens de nos jumelages internationaux.

➔ Etre exemplaires sur la question de l’environnement.

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 633479 visites dont 368 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 469 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte