· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Accès direct
Conseil municipal de Bourbon Lancy :
Attribution des march ?s pour la r ?fection de la rue du commerce

Article mis en ligne le 5 février 2007 par Webmestre  

Réfection de la rue du Commerce, développement économique, résidence pour personnes âgées et horaires de La Poste, furent les principaux dossiers évoqués lors de la réunion du conseil municipal, mardi soir.

LesÊseize conseillers présents mardi soir au conseil municipal ont approuvé l’attribution des marchés pour la réfection de la rue du Commerce qui se divise en deux lots : sol et éclairage. Le montant total s’élève à 300 000 €.

A l’aide d’un plan en couleur, le maire, Jean-Paul Drapier présenta ce que sera la rue une fois refaite. Elle sera divisée en trois sections : dans la première et la troisième section (le haut et le bas de la rue), l’espace réservé à la circulation des véhicules sera clairement délimité et séparé de celui réservé aux piétons par de petits poteaux placés des deux côtés. Quelques espaces de stationnement minutes seront conservés.

Dans la partie centrale, la plus étroite, les espaces piétonnier et automobile seront confondus, mais les poteaux de séparation seront conservés sur la partie gauche en descendant. Le revêtement de l’espace piétonnier sera réalisé en petits pavés. Pratiquement tout le mobilier urbain disparaîtra. Il ne sera conservé que quelques pots pour des arbres dans le haut, mais pas les supports pour le fleurissement. Pas d’emplacement d’accueil vélo non plus. Ils seront reportés place de la République et vers le Beffroi. Enfin une étude est menée pour l’installation de bornes rétractables permettant la condamnation aisée de la rue lors de sa fermeture à la circulation. Une réunion avec les commerçants devrait avoir lieu vers la mi-février, et les travaux sont prévus pour les mois de mars, avril et mai. En principe en juin la rue devrait avoir retrouvé un aspect normal. Le Dr Rhodes demanda « qui va faire respecter le stationnement minute ? ». Le maire lui répondit « le policier municipal n’est pas missionné pour ».

Deuxième dossier : le développement économique. Une convention sera signée avec un cabinet privé pour l’embauche d’un chargé de développement économique qui aura deux donneurs d’ordres : la commune et le SIVOM. Le contrat est prévu pour une durée de trois ans d’un montant de 30 000 € la première année, 32 000 € la seconde et 35 000 € la troisième.

Concernant la résidence pour personnes âgées elle sera réalisée en partenariat avec l’OPAC pour la rénovation de l’ancienne bibliothèque et la construction de 20 logements. Une première tranche de 8 devrait être réalisée en 2007, les 12 autres en 2008. Ces logements seront adaptables à tous les handicaps. En parallèle, 6 nouveaux logements devraient également être réalisés au Clos de la Pierre folle.

Au chapitre des subventions, il sera fait une demande au conseil général pour le tri et le classement des archives municipales. Durée estimée du travail : 10 jours, coût 2 877 €, subventionné à 50 %.

La lagune du Fourneau, qui reçoit les eaux usées depuis l’étang de l’usine doit être améliorée et soulagée. Les eaux usées provenant du secteur Étang/Sornat pourraient ainsi être dirigées vers la station d’épuration. L’étude coûte 7 000 €. Concernant le SPANC, une étude diagnostic a recensé 160 installations individuelles. Il va maintenant falloir visiter chacune et faire un rapport technique.

Une subvention de réfection de façade de 5 500 € a été attribuée à une pharmacie place de la République. Une subvention de démarrage de 150 € a été attribuée au club de badminton de l’amicale laïque. Le Dr Rhodes a demandé à ce qu’elle soit augmentée de 50 % afin de bien faire comprendre qu’il était pour.

Plusieurs sections de chemins de randonnée devront être réaménagées ou modifiées afin de leur éviter de traverser la cour des fermes.

Enfin, concernant la modification des horaires de la Poste dont l’approbation était demandée au conseil municipal, un large débat s’est instauré. La Poste demande à fermer une demi-heure plus tôt le soir, période où il n’y a que peu de visiteurs, afin de pouvoir renforcer le nombre de guichets ouverts aux heures d’affluence. Pour Jean-Paul Drapier, « il faut demander une vraie évolution de l’amélioration de la qualité du service public ». Mais Jacques Mitaine constatait « Un lent travail d’érosion du service avec une levée de plus en plus tôt : 17 h, 16 h, 15 h... » Et 15 h c’est très tôt pour une entreprise. René Chartier relevait « un manque de confidentialité énorme dans les nouveaux locaux ». Il fut donc décidé de ne pas délibérer sur les horaires mais de demander une rencontre avec le directeur de la Poste et un responsable départemental. Pour le maire « Ce n’est pas une hostilité, mais une exigence sur le service public ».

Au moment des questions diverses, on évoqua le problème du stationnement des remorques de poids lourds qui créent des nuisances. Pour le maire « Aujourd’hui nous n’avons pas de solution pour le stationnement de ces poids lourds. Il faudrait identifier quelques espaces ou on accepte le stationnement, permettant de l’interdire ailleurs. » La réunion se termina sur un débat concernant le déneigement et un dernier, plus vif, sur le déplacement d’un conteneur ordures ménagères dans un endroit où se sont déjà produits des accidents, et où les avis sont parfois totalement opposés.

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 634665 visites dont 241 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 476 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte