· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Accès direct
Christian BONNOT : R ?ponse ? la lettre ouverte de Mme Bignon !

Article mis en ligne le 27 avril 2010 par Webmestre  

Madame la Conseillère générale,

Votre lettre ouverte à l’adresse d’Arnaud Montebourg présente des accusations sérieuses auxquelles je veux répondre.

Je passe rapidement sur l’argument éculé des dépenses inconsidérées du Conseil général. Chacun a bien conscience qu’il est irrecevable à l’heure où la majorité départementale a adopté un plan drastique de 56 millions d’euros d’économie.

S’agissant de la décision de créer un impôt « 5ème risque » en Saône-et-Loire exclusivement dédié aux actions en faveur des personnes âgées et handicapées, je déplore amèrement que vous ne saisissiez pas les problèmes posés par le vieillissement, la dépendance et la rupture des équilibres démographiques dans notre pays et plus particulièrement dans notre département durement touché par des charges transférées par l’Etat et très insuffisamment compensées.

Vous arguez de votre droit à vous opposer à la politique que la Majorité départementale conduit. Nous vous le reconnaissons volontiers. D’ailleurs Arnaud Montebourg n’a-t-il pas souhaité que vous en usiez autant que possible ? C’est l’essence même de la démocratie et ce qui fait sa vitalité.

Le Président du Conseil général a souvent espéré que, des bancs de l’opposition, soient formulés des propositions alternatives et un débat franc sur des options contradictoires permettant aux Saône et Loiriens de se faire une opinion et le moment venu de choisir les orientations qu’ils souhaitent pour notre territoire.

Au lieu de cela, nous n’avons entendu que petites phrases et attaques personnelles à son égard. C’est votre droit le plus strict même si à titre personnel je le regrette car elles ne servent ni vos électeurs, ni la Saône-et-Loire.

Enfin je conteste fermement votre reproche principal sur la supposée pratique autoritaire du pouvoir départemental, d’autant que élus de l’opposition chauffaillonne auraient beaucoup à dire sur vos pratiques en matière de démocratie municipale.

Dans votre courrier, vous encouragez les citoyens à visionner la retransmission de la dernière Assemblée Départementale, je les invite à également à le faire, afin de constater la vacuité de vos accusations, mais surtout leur indignité et leur caractère calomnieux.

Chacun pourra alors se rendre compte combien il est faux de prétendre que vous n’avez pas pu vous exprimer et encore plus faux de dire que l’opposition serait muselée.

Le débat public mérite mieux que cela.

Vous rappelez votre légitimité de représentante des citoyens partageant votre sensibilité. C’est parfaitement exact. J’ajouterai que chaque élu doit être le garant de l’intérêt général.

Ce n’est pas parce que nous ne partageons pas votre parole que nous la trouvons illégitime. Cependant, nous avons un devoir d’honnêteté dans l’argumentation à l’égard de nos concitoyens. Les élus républicains que nous sommes sur les bancs de cette Assemblée départementale ne peuvent admettre le mensonge ou l’insinuation qui sont à chaque fois la rhétorique des partis extrémistes.

Je vous prie d’agréer, Madame la Conseillère générale, l’expression de ma considération la plus distinguée.

Christian Bonnot

Conseiller général de Charolles

Le forum  Répondre à cet article

Ce site à reçu 676169 visites dont 172 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 363 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte