· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 5 novembre 2006 par Webmestre
Accès direct
Chiffres du ch ?mage : le gouffre entre les statistiques et la r ?alit

Article mis en ligne le 11 janvier 2007 par Webmestre  

Communiqué d’Eric BESSON, Secrétaire national à l’Economie et à la fiscalité, et d’Alain VIDALIES, Secrétaire national aux Entreprises

Chiffres du chômage : le gouffre entre les statistiques et la réalité

Le Parti socialiste s’étonne de l’autosatisfaction dont fait preuve le gouvernement sur la question de l’emploi.

Alors que la France se trouve à nouveau à la traîne de ses voisins européens sur le front de la croissance et qu’elle ne parvient pas à renouer avec les créations d’emploi (38.000 seulement par an en moyenne depuis 2002, contre 361.000 entre 1997 et 2002), le gouvernement se targue d’une baisse statistique du chômage principalement due à des facteurs étrangers à sa politique.

Il est curieux de constater une baisse du chômage alors même que le nombre d’inscriptions à l’ANPE augmente de 3,1 % les trois derniers mois par rapport aux trois mois précédents, et que le nombre de sorties de l’ANPE n’augmente que de 1,8 % sur les mêmes périodes ? Toutes les causes d’entrées à l’ANPE sont en hausse depuis trois mois : celles suite à un licenciement économique (+ 11,4 %), celles suite à un licenciement personnel (+ 4,7 %), celles suite à une fin de mission d’intérim (+ 5 %), celles suite à une fin de CDD (+ 4,7 %).

Ces chiffres démontrent que la baisse administrative du chômage est d’abord due au nombre très élevé des radiations (+ 15 % sur un an), à des manipulations statistiques (plus de 80.000 titulaires de contrats de transition professionnelle sont par exemple exclus des chiffres du chômage), et à l’augmentation massive du nombre de départs à la retraite (l’INSEE prévoyant même une stabilisation de la population active tendancielle dès 2007).

Le Parti socialiste met en garde contre les dangers d’un gouffre croissant entre la présentation angélique faite par le gouvernement et la réalité du chômage et de la précarité telle que vécue par des millions de Français.

La situation économique et sociale de la France n’est pas bonne. La croissance est en berne, les créations d’emploi atones, la précarité, la misère et l’exclusion, galopantes. Seul un profond changement de politique économique et sociale sera de nature à inverser cette spirale de l’échec.

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 636270 visites dont 103 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 436 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte