· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Accès direct
CHAROLLES, r ?union publique de la campagne des l ?gislatives.

Article mis en ligne le 1er juin 2007 par Webmestre  


Mot d’accueil 29/05/07

Bonsoir à tous,

Merci d’être là pour écouter et échanger avec Jacques Rebillard et Jean Paul Drapier, candidats aux élections législatives des 10 et 17 juin pour la 2ème circonscription de 71

Est-il utile de présenter nos 2 candidats ici à Charolles, cela paraît un peu superflu puisque nous avons eu la chance d’avoir depuis 1997 le siège du bureau de Jacques rue Baudinot.

En effet depuis la première élection aux législatives de 1997, vous avez choisi d’élire domicile au siège de la circonscription, signifiant ainsi que vous étiez bien les représentants de toute la circonscription, de tous ses habitants et de tous ses électeurs grands et petits. Le bureau est resté malgré les 71 voix manquantes en 2002 et chacun d’entre nous a pu et peut encore, aller poser une question au conseiller régional, soulever un problème ou faire part d’une réflexion.

Hommes de terrain , vous avez toujours privilégié la proximité, l’écoute pour pouvoir nous représenter le plus fidèlement.

Une vraie écoute qui ne se contente pas d’acquiescer mais une prise en compte et une recherche de moyens pour que les difficultés trouvent des solutions et que les propositions soient réalistes et cohérentes.

C’est cette attitude qui peut sans doute favoriser la participation à laquelle on a envie de croire et par là, la démocratie.

La sincérité et la fidélité dans les engagements, l’attachement aux valeurs fondamentales, sans pour autant se dispenser d’interroger les pratiques et les adapter au contexte. Ce sont toutes ces qualités qui nous amènent à vous soutenir et qui nous réconcilierons avec la Politique.

Nous avons à nouveau envie d’y croire.

A vous de confortez les convaincus et de convaincre les hésitants...

**********************************************************

Michelle Ducroux souhaite la bienvenue à Jacques Rebillard et Jean Paul Drapier, des voisins, puisqu’ils ont, depuis 1997, leur bureau à Charolles, rejoints en 2004 par Edith Gueugneau, conseillère régionale. Homme de terrain et d’écoute active, soucieux d’apporter une solution, sans hésiter à remettre en cause certaines pratiques, tel apparaît Jacques à Michelle Ducroux qui lui demande de conforter les convaincus et de convaincre les hésitants.

(JPG)

Le public a largement répondu à l’invitation et c’est une salle du Bailliage bien remplie qui écoute les explications des candidats. Une salle du Bailliage qui évoque des souvenirs à Jacques tout jeune élu, il y était venu soutenir, lors d’une réunion du CADAR, le président de cette institution Roger Luquet, victime d’une tentative de putsch. Il y était venu encourager Georges Cabodi, courageux candidat aux élections cantonales.

Heures supplémentaires, leurre supplémentaire.

Et de faire défiler l’entreprise d’illusions créées par le nouveau président de la République. Un exemple parmi d’autres : la croissance. La croissance sera relancée grâce au bouclier fiscal, aux heures supplémentaires. La gauche, au pouvoir, avait, elle, créé les emplois jeunes. À Bourbon, précise Jean Paul, une trentaine de jeunes ont un métier stable grâce à ces emplois jeunes, qui dans la fonction territoriale, qui dans le privé.

Il faut le plus possible de députés de gauche. Même si nous n’avons pas la majorité à l’Assemblée Nationale, on peut faire du bon travail, martèle Jacques. D’ailleurs, on peut être dans la majorité et ne pas faire de bon travail...

Nom de Diou.

Un député actif, qui ait la culture du Pays, donc du territoire, est absolument nécessaire.

Parmi les exemples donnés, l’un est significatif : la RCEA. Une association, présidée jusqu’en 2005 par le père de Jean Paul, s’occupait de ce projet. Depuis, c’est le sénateur de Bresse, René Beaumont qui la dirige, alors que ce devrait être quelqu’un de chez nous, à savoir le député de la circonscription.

Où sont les intérêts de notre territoire quand n’existe aucune concertation ? On nous parle d’autoroute à péage, de sorties et on cite comme noms : Charolles, Paray, Diou, près de Bourbon. Mais, « avez-vous déjà vu des sorties si rapprochées sur une autoroute ? »

Au jeu des questions, la salle se montre active. Des préoccupations récurrentes, déjà traitées au cours des réunions précédentes, reviennent : tourisme et développement agro-alimentaire ; énergies renouvelables (avec le souhait de Jacques de voir chaque chef-lieu de canton se doter d’une chaufferie à bois pour les bâtiments communaux) ; équilibre entre commerce de centre-bourg et grandes surfaces périphériques ; maintien de la jeunesse en zone rurale (avec le souci d’intégrer les jeunes dans le tissu associatif pour leur faire aimer leur territoire. Et, avec le souci de permettre leur retour grâce à des dispositifs de création d’entreprises, d’accueil, de facilitation de projets).

À chaque fois, les mêmes mots resurgissent dans la réponse : écoute, dialogue, recours au compromis.

« La victoire est possible. Pas pour nous, mais pour faire avancer notre Charolais-Brionnais ».

CHAROLLES,

réunion publique de la campagne des législatives.

Mardi 29 mai CHAROLLES : SALLE DU BAILLIAGE.

20 H 30

(JPG)
Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 655618 visites dont 295 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 338 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte