· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Accès direct
Assurance ch ?mage : "la CFDT ne signera pas toute seule" (Fran ?ois Ch ?r ?que)

Article mis en ligne le 24 décembre 2008 par Webmestre  

PARIS, 24 déc 2008 (AFP) - Le secrétaire général de la CFDT François Chérèque a affirmé mercredi sur France Inter, que "la CFDT ne signera pas toute seule" l’accord élaboré dans la nuit par les partenaires sociaux sur l’assurance chômage.

"On ne peut pas uniquement se positionner sur le contenu de l’accord. Qu’est ce qui se passe si on ne signe pas ?", s’est-il inquiété. "S’il n’y a aucun syndicat qui signe, il n’y a plus de système d’assurance chômage, c’est le gouvernement et le président de la République qui décident tout seuls".

"La CFDT ne signera pas toute seule", a souligné M. Chérèque, qui prendra "contact en début d’année avec la CFTC, la CGC, FO". "Ce sera un élément de notre décision", a expliqué le syndicaliste, estimant qu’il "serait bien que d’autres syndicats s’engagent aussi pour défendre ce système d’assurance chômage".

Il a rappelé que la décision de la CFDT "sera prise le 8 janvier".

Pour lui, l’accord va "améliorer l’accès à l’assurance chômage pour, selon nos calculs, 200 à 300.000 chômeurs".

Cela concernera "les plus précaires, les plus jeunes, parce qu’au bout de 4 mois de travail sur les 28 derniers mois, on sera indemnisé un mois de travail pour un mois d’indemnisation. C’est important car en période de crise, c’est surtout les jeunes et surtout les précaires qui vont en subir les conséquences et ceux là rentreront dans l’assurance chômage".

Il a souligné aussi des "déceptions". "On souhaitait que lorsqu’un chômeur reprend du travail avant d’avoir +usé+ son indemnisation, il puisse garder ses droits en stock pour un futur chômage. Le patronat n’a pas voulu", a-t-il regretté.

Il a aussi dénoncé "un débat déplacé sur la baisse des cotisations" des employeurs. "Mais cette baisse ne sera possible que s’il y a des excédents, c’est-à-dire qu’en aucun cas cette baisse ne pourra empêcher d’indemniser les chômeurs", a-t-il assuré.

Interrogé sur la CGT, très critique sur le texte, M. Chérèque n’a pas voulu "polémiquer", car "on est dans une période de crise et l’important c’est que les syndicats essaient de parler d’une seule voix", rappelant la journée intersyndicale programmée le 29 janvier.

"Mais la CGT n’a jamais signé un accord sur l’assurance chômage depuis 50 ans", a-t-il rappelé.

(JPG)

Image d’archives : François Chérèque à Dijon.

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 690360 visites dont 370 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 372 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte