· Autrement en Pays Charolais

Autrement

Législatives 2017

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 21 janvier 2007 par Webmestre
Accès direct
Apr ?s l’ ?tat de gr ?ce, l’ ?tat d’urgence ...
Que se passe t-il au Jsl qui d’habitude fait l’apologie de sarko ?

Article mis en ligne le 29 novembre 2007 par Webmestre  

JSl du mercredi 28 novembre 2007

POIVRE et SEL de Philippe Alexandre

Etat d’urgence

Après l’état de grâce, l’état d’urgence : le président de la République est arraché à la satisfaction de ses « fabuleux » contrats chinois par une crise exceptionnelle comme le pays n’en a pas connu depuis une quarantaine d’années. Le nombre des policiers blessés, les armes de combat utilisées par les émeutiers, l’ampleur des incendies et destructions, l’incapacité des forces de l’ordre à prévenir une explosion qui était prévisible : tels sont les signes d’une situation qualifiée par certains d’insurrectionnelle.

Il appartient donc au chef de l’Etat d’y faire face.

Nicolas Sarkkozy n’a pas besoin de recourir à l’article 16 de la Constitution et de réclamer les pleins pouvoirs pour affronter ces sortes de crise qui affectent l’intégrité des personnes et des biens : il les a déjà. L’opposition ne les lui discutera pas plus que la majorité.

Le chef de l’Etat a notamment la faculté de mettre en œuvre des moyens considérables en hommes et en matériels. Il apparaît que ceux qui ont été engagés dans la nuit de lundi à mardi étaient insuffisants contre de véritables guérilleros jeunes, entraînés, encadrés et très mobiles. La France consacre à sa défense des budgets assez importants pour qu’elle soit en mesure de rétablir rapidement et énergiquement la sécurité intérieure.

Les maires de trois communes voisines de Villiers-le-Bel lancent un appel pour que soient rétablis ces « fondements de la République : la sécurité et l’égalité ».

Il est clair que les banlieues défavorisées le sont de plus en plus.

Détail significatif : les crédits de la Solidarité Urbaine destinés aux villes en difficulté viennent d’être diminués de 25 %.

Le gouvernement et sa majorité croyaient que les cancers qui rongent les banlieues avaient disparu. Par miracle ?

Le forum  Répondre à cet article

Apr ?s l’ ?tat de gr ?ce, l’ ?tat d’urgence ... par Gilles LECOQ le 1er décembre 2007
Ce site à reçu 742827 visites dont 320 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 801 visites.  Moyenne : 376 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs Charte